Cote d'Ivoire: Violences scolaires à Agboville - Plusieurs individus arrêtés, la situation sous contrôle

29 Janvier 2020

La capitale de l'Agnéby-Tiassa a été le théâtre d'un affrontement entre forces de l'ordre et élèves ce 28 janvier. On ne dénombre pas de morts ni de blessés graves, mais plusieurs individus en kaki munis de cailloux, machettes et couteaux, ont été interpellés et remis au procureur.

Le préfet Sihindou Coulibaly a rencontré lundi tous les acteurs de l'éducation, surtout les enseignants, qui l'ont rassuré d'être au cours ce mardi. Ils ont tenu parole en répondant présent à leur poste.

C'est dans la matinée, durant les cours, que des jeunes et adolescents en tenue scolaire, les visages noircis avec du charbon, ont fait irruption dans les lycées et collèges en sifflant et en lançant des cailloux pour déloger élèves, enseignants et personnels administratifs.

Allant même jusqu'à proférer des menaces aux forces de l'ordre composées d'éléments de la Bae, de la Csr 1 et 2 et du Gmi venus d'Abidjan en appui à leurs collègues d'Agboville.

Le professionnalisme des forces de sécurité a finalement permis de contenir les vandales. Plusieurs d'entre eux ont été interpellés et conduits dans un premier temps au commissariat. La folle rumeur faisant état de la mort d'un Abbey a aussi été démentie par les autorités locales.

Il faut noter que ces quidams, dans leur progression, se sont dirigés vers le marché central, cela a créé une véritable panique obligeant les commerçants à fermer boutique. Aux environs de midi, la situation est totalement revenue à la normale.

Les commerces ont rouvert petit à petit, les taxis ont recommencé à circuler et le transport Agboville-Abidjan a repris. Idem pour les lignes reliant Agboville aux villages du département.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.