Togo: L'ARMP en logique simplification

29 Janvier 2020

L'Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a reconnu que des progrès étaient encore à faire pour simplifier et accélérer les procédures.

'Certes, le respect des textes est obligatoire, mais il fait trainer les choses pour rien et rend parfois inefficace l'action des pouvoirs publics', a déclaré mercredi Aftar-Touré Morou, le directeur général de l'ARMP.

Désormais, les ministères ne sont plus obligés de faire appel à la direction nationale du contrôle des marchés publics pour un projet de moins de 85 millions de Fcfa. Pour les entreprises publiques, le montant est fixé à 120 millions.

Des initiatives qui vont dans le bon sens. L'Autorité travaille également sur la numérisation des procédures qui devrait permettre de faciliter les choses.

Vu la complexité des soumissions, de nombreuses entreprises privées préfèrent jeter l'éponge avant d'avoir été au bout du processus d'appel d'offres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.