Congo-Kinshasa: La commune de Kinshasa se transforme en vaste lac après la pluie

La pluie qui s'est abattue ce mercredi 29 janvier vers 20h30 a transformé plusieurs quartiers de la Ville de Kinshasa en des lacs sans issue.

Pendant 45 minutes, madame la pluie est tombée sans précurseurs et n'était pas la bienvenue dans certains coins de la capitale, un véritable visiteur indésirable. Presque la moitié de la commune de Kinshasa, était inondée des eaux en furie. Du rond point des Huileries jusqu'à l'avenue Bokasa, c'est un vaste fleuve, des parcelles devenues de véritables digues. L'avenue Kabambare est presqu'impraticable. Des voitures englouties, des motards tombent dans les caniveaux, parce que sans repère.

Les eaux sont montées à plusieurs mètres de hauteur. Le danger que courent les chauffeurs de tomber dans les caniveaux est énorme, parce que les eaux ont pris de l'ascendance. Toutes les avenues ne peuvent supporter les vagues des eaux qui viennent dans tous les sens. Les piétons qui prennent risque de longer une avenue s'engagent à leurs risques et périls. C'est très horrible. La situation s'empire au croisement des Kasavubu et Kabambare.

Les véhicules qui s'empressent ont toutes les chances d'être emportés par les courants des eaux. Ici, la cacophonie dure 30 minutes, rien ne bouge, personne n'avance. Les roulages ont pris la large, ne pouvant supporter la pluie. Les conséquences sont réelles à ce niveau. Un motard et ses deux clients se noyent sans résistance. Personne ne leur vient au secours. Chaque jour qu'il y a pluie, ce sont les mêmes scènes et le même spectacle dans ce coins de la capitale.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.