Burkina Faso: Musique - Sada Ba chante "Bobo Dioulasso"

30 Janvier 2020

Après "Le destin" en 2015, l'artiste Sada Ba revient sur le marché du disque avec un album de 13 titres intitulé «Bobo Dioulasso».

Transfuge du groupe «Dofini power» qui jouait au privilège pour lancer des activités nocturnes de la ville, Sada Ba qui au départ prenait la musique pour un passe-temps, entend désormais construire une carrière musicale.

Dans cet opus, l'artiste traite des sujets qui touchent la société dans un style musique urbaine. Natif de la ville de Bobo-Dioulasso, Sada Ba s'érige en ambassadeur de la ville de Sya en particulier et du Burkina en général.

Même si l'auteur de «Bobo Dioulasso» a un penchant pour son titre "Mame Sada Cissé" où il rend hommage aux disparus, liberté est laissé aux mélomanes d'en dégager leur titre phare.

Dans cet album, le musicien footballeur allie les langues Dioula et Wolof dans ses chansons pour se souvenir des deux cultures qu'il a côtoyé entre Bobo-Dioulasso et Dakar (la capitale du Sénégal) en termes d'éducation.

En rappel, Sada Ba a joué au football avec les Fonctionnaires de Bobo-Dioulasso (ASFB) avant de rejoindre la capitale où il a joué à l'ASFA-Yennenga.

Ensuite, il est reparti à Bobo-Dioulasso où il pose ses valises au Racing club de Bobo-Dioulasso (RCB) et terminer où il a commencé, à l'ASFB.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.