Afrique de l'Ouest: Le Président Issoufou Mahamadou prend en main le dossier de la crise post-électorale en Guinée Bissau

Photo d'illustration

C'est l'impasse totale en Guinée Bissau. Depuis fin décembre 2019, le pays vit une crise post-électorale. Un jeu de ping pong entre la Commission électorale nationale et le Cour suprême de Bissau sont à couteaux tirés. Conscient de cela, le président du Niger et président en exercice de la CEDEAO a décidé de prendre en main le dossier pour résoudre la crise qui se corse à Bissau, ce petit pays, ex-colonie portugaise, situé aux côtes sénégalaises.

Depuis le 29 décembre 2019, date de la proclamation des résultats du deuxième tour de la présidentielle bissau-guinéenne, le pays est dans l'attente du verdict final des urnes.

Ces résultats compilés qui avaient donné comme vainqueur de cette élection le candidat du MADEM, Umaro Sissoco Embalo ont été contestés devant la Cour suprême par son challenger et candidat du PAIGC, Domingo Simoes Pereira.

Kalla Ankourao en mission commando

Le Président ISSOUFOU Mahamadou a a dépêché une mission d'urgence à Bissau pour s'enquérir de la situation sur le terrain.

Dans une correspondance adressée au Premier ministre bissau-guinéen, Aristide Gomes, le Bureau du Représentant de la CEDEAO à Bissau, informe celui-ci de l'arrivée, ce jeudi 30 janvier 2020, d'une mission du Comité ministériel de suivi de la Communauté pour évaluer la situation politique post-électorale du pays.

Les envoyés du chef de l'État nigérien vont rencontrer les protagonistes, mais surtout les dirigeants des institutions de la Guinée-Bissau afin de trouver une solution face à la crise qui bloque le fonctionnement du pays.

Une mission spéciale de la paix conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens de l'Extérieur, Kalla Ankourao.

Il sera accompagné dans cette mission de bons offices du ministre d'État, Secrétaire général à la Présidence de la Guinée, Youssouf Kridi Bangoura et l'Ivoirien Jean Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la CEDEAO.

Alors que la CEDEAO appelait vendredi dernier à l'investiture du candidat vainqueur, une décision ferme de cette instance suprême faisant office de l'arbitrage des élections a enjoint la Commission nationale électorale de reprendre le comptage des voix dans l'immédiat, donnant ainsi suite au recours introduit par le candidat du PAIGC.

Avec la prise en charge de ce dossier en main, par le Chef de l'État nigérien, en sa qualité de Président de la CEDEAO, une nouvelle page s'ouvre dans la résolution de la crise politique bissau-guinéenne.

Cette mission magnifie la stature internationale du Président nigérien qui met en avant son aura et son leadership au service des pays de la région ouest-africaine.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.