Sénégal: La section sénégalaise de l'APF satisfaite de la réunion de Dakar

Dakar — La section sénégalaise de l'Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) a exprimé jeudi, sa satisfaction "totale" du déroulement de la réunion du bureau de cette instance de la francophonie tenue les 28 et 29 janvier à Dakar.

"On peut dire que nous avons eu un satisfécit total à l'issue de ces deux jours de travail qui ont permis de passer en revue beaucoup de thématiques qui concernent notre espace francophone, notamment en Afrique", a déclaré Moussa Abdoul Thiam, président-délégué de la section sénégalaise de l'APF.

Il s'exprimait en marge d'une visite des délégations à l'Assemblée nationale du Sénégal. Outre le siège du parlement, cette excursion qui mettait fin à la réunion du Bureau de l'APF à Dakar a permis de visiter l'île de Gorée et l'ancienne demeure du président Léopold Sédar Senghor, devenue musée depuis 2014.

Revenant sur les thématiques abordées lors de cette rencontre de deux jours, M. Thiam a estimé que les parlementaires francophones comptent porter le "plaidoyer" auprès des populations et des autorités politiques.

Il a notamment évoqué les questions relatives à l'enregistrement des enfants à l'état-civil et le combat contre le spectre des violences de plus en plus meurtrières qui frappent depuis plusieurs années trois pays du Sahel, le Burkina Faso, le Mali et le Niger, qui sont membres de l'APF.

"Il urge d'unir nos efforts pour mettre fin à ce fléau d'enfants fantômes, sans identité", martèle le président délégué de la section sénégalaise au Bureau de l'Assemblée parlementaire francophone.

La capitale sénégalaise a abrité pendant deux jours (28-29 janvier) la première réunion annuelle de l'APF, qui est l'Assemblée consultative de la francophonie.

Elle regroupe près de 87 parlements et organisations interparlementaires. Quelque 33 délégations venues d'Afrique, d'Asie et d'Europe avaient pris part à cette rencontre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.