Afrique de l'Est: Indian Ocean Rim Association - Réunion d'experts sur le commerce et l'investissement dans l'océan Indien

communiqué de presse

La réunion d'experts de l'Indian Ocean Rim Association (IORA) sur le commerce et l'investissement dans l'océan Indien s'est tenue à Maurice, les 30 et 31 janvier, à l'hôtel Holiday Inn, Mon Trésor, Plaine Magnien.

L'objectif était de réunir les décideurs du secteur public et d'agences gouvernementales, de même que des hauts cadres opérant dans les domaines du commerce et de l'industrie, et ceux du secteur privé venant des Etats membres de l'IORA afin de renforcer les liens commerciaux.

Des délégués de 20 États membres de l'IORA ainsi que 5 partenaires de Dialogue ont assisté à l'atelier de deux jours, une initiative du ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, en collaboration avec le Secrétariat de l'IORA.

Présent à l'occasion, le ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, Nando Bodha a rappelé que Maurice avait été nommé coordinateur de la facilitation du commerce et de l'investissement, l'un des huit domaines prioritaires de l'IORA pour renforcer la coopération économique entre les États membres.

Il a souligné qu'il est impératif de supprimer les obstacles et les barrières afin d'améliorer la circulation des biens, des services, des investissements et des technologies dans la région, car c'est la pierre angulaire d'une croissance soutenue et d'un développement équilibré dans la région.

Aujourd'hui, a-t-il ajouté, la moitié des porte-conteneurs mondiaux, les deux tiers des expéditions mondiales de pétrole, plus de 50% du commerce maritime mondial du pétrole et un tiers du trafic de marchandises en vrac transitent par l'océan Indien.

Le ministre Bodha a évoqué la nécessité de renforcer la coopération et le dialogue entre les États membres afin de libérer et d'exploiter les potentiels de l'espace économique et les opportunités pour les entrepreneurs et les hommes d'affaires de l'océan Indien.

S'exprimant au sujet des experts, M. Bodha a déclaré qu'ils étudieront les mécanismes de renforcement du commerce et des investissements dans des domaines spécifiques, à savoir: la facilitation des échanges, la facilitation des investissements, les petites et moyennes entreprises, l'autonomisation économique des femmes et l'investissement dans les biens et services afin d'établir un plan de travail avec des objectifs clairs, une répartition des responsabilités, l'identification des partenaires et des ressources, ainsi qu'un calendrier bien défini.

Quant au représentant du président de l'IORA, Mohamed Naser A. Hamdani Alzaabi, il a souligné que la réunion de l'IORA permet aux États membres de partager les meilleures pratiques et expériences pour renforcer le commerce et l'investissement dans la région de l'IORA, qui fait toujours face à des défis. L'atelier, a-t-il ajouté, aidera à promouvoir le partage des connaissances sur les politiques, les programmes, les initiatives et les meilleures pratiques qui aideront à surmonter les obstacles au commerce.

A propos de l'IORA

Lancée en 1997 à Maurice, l'Indian Ocean Rim Association (IORA) a pour objectif de promouvoir une croissance durable et un développement équilibré dans la région, de même que parmi ses Etats membres.

Le but est également de créer un environnement favorable à la coopération régionale. Les pays suivants font partie de l'IORA: Australie, Afrique du Sud, Bangladesh, Comores, Emirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Iran, Kenya, Madagascar, Malaisie, Maurice, Mozambique, Oman, Seychelles, Singapour, Sri Lanka, Tanzanie, Thaïlande et Yémen. Les partenaires de dialogue sont la Chine, l'Egypte, la France, le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.