Maroc: Habib El Malki reçoit Augusto Santos Silva et Ricardo Díez-Hochleitner Rodríguez

Le Maroc se positionne aujourd'hui comme un partenaire majeur du Portugal et un acteur de premier plan dans le continent africain, a affirmé, mercredi à Rabat, le chef de la diplomatie portugaise, Augusto Santos Silva.

Lors d'entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le ministre portugais a mis en avant l'évolution constante des liens de coopération bilatérale aux niveaux politique, économique et social.

"Nous avons une convergence de vue sur les divers dossiers à l'échelle régionale et internationale", s'est réjoui Augusto Santos Silva, qui a abordé les diverses facettes de la coopération bilatérale qui seront au menu de la réunion de haut niveau maroco-portugaise.

Cité dans un communiqué de la Chambre des représentants, le responsable portugais a réitéré la position de son pays soutenant les efforts des Nations unies pour parvenir à une solution politique à la question du Sahara marocain.

"Nous saluons l'initiative marocaine d'autonomie que nous considérons comme une base sérieuse et crédible" pour une solution à cette question, a-t-il ajouté, relevant qu'il est temps de faire montre de réalisme et de pragmatisme sur cette question.

Habib El Malki s'est, de son côté, félicité de l'excellence des relations entre Rabat et Lisbonne à tous les niveaux, comme en témoigne le caractère régulier des concertations bilatérales et la qualité des relations parlementaires entre les deux pays.

Il a rappelé, à cet égard, la convention de coopération entre la Chambre des représentants et l'Assemblée nationale portugaise, signée en 2018, laquelle prévoit la tenue, chaque deux ans, d'une réunion entre les parlementaires marocains et portugais.

S'agissant de la question de l'intégrité territoriale du Royaume, le président de la Chambre des représentants a expliqué que ce différend artificiel entrave l'édification maghrébine, notant qu'au moment où les Etats se regroupent pour faire face aux défis de la mondialisation, la région du Maghreb se trouve toujours dans l'état stationnaire

Cette entrevue s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Portugal au Maroc.

Les relations parlementaires maroco-espagnoles examinées à Rabat

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et l'ambassadeur d'Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner Rodríguez, ont eu, jeudi à Rabat, des entretiens axés sur la promotion des relations bilatérales entre les institutions législatives des deux pays.

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, Habib El Malki a affirmé que les relations maroco-espagnoles sont "distinguées et caractérisées par une concertation et un dialogue continus", ajoutant que la Chambre des représentants note avec satisfaction le dernier dialogue constructif et positif entre les responsables des ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Espagne a salué l'atmosphère positive qui caractérise les relations bilatérales, soulignant le développement remarquable des échanges commerciaux et économiques entre les deux pays.

Il a révélé que "les échanges commerciaux entre l'Espagne et le Maroc sont considérés comme un modèle en terme d'équilibre et de complémentarité", ajoutant que le Maroc est le deuxième partenaire commercial de l'Espagne hors Union européenne.

Les deux parties ont examiné les différents aspects de la coopération parlementaire entre les institutions législatives des deux pays à l'horizon de la tenue du Forum parlementaire maroco-espagnol à Rabat.

Les deux responsables ont, également, évoqué les moyens de renforcer la coopération parlementaire entre le Maroc et l'Espagne et de promouvoir les échanges culturels et le patrimoine historique et civilisationnel qui unit les deux pays depuis des siècles.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.