Sénégal: Corruption - Lamine Diack une fois de plus entendu par les juges

Lamine Diack

La justice ne lâche pas Lamine Diack. Ce vendredi, l'ex-président de la Fédération internationale d'athlétisme a été une fois de plus entend par les juges qui l'ont mis en examen dans l'affaire de corruption qui pèse sur lui depuis quelques années et qui concerne l'attribution des JO 2016 et 2020.

Le Sénégalais avait déjà été mis en examen le 27 mars 2019 pour corruption dans les attributions de ces JO, mais aussi dans les processus d'attribution des Mondiaux d'athlétisme de Pékin en 2015, puis des Mondiaux 2017 et 2019, pour lesquels le Qatar était candidat.

La justice soupçonne Lamine Diack et son fils Papa Massata Diack d'avoir monnayé leur soutien aux villes organisatrices et sur des cas de corruption pour couvrir des cas de dopage d'athlètes russes. Alors que leur procès concernant ce dernier volet était prévu pour début janvier, il a été finalement reporté en raison de l'audition récente de Papa Massata par la justice du Sénégal, à Dakar, où il est réfugié.

A La Une: Corruption

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.