Mali: Le gouvernement a débloqué 4,2 milliards de FCFA pour l'achat de 4 rames de train

Le gouvernement du Mali a débloqué 4 milliards 152 millions de Francs CFA pour l'achat de 4 machines ou rames aux Etats-Unis d'Amérique, pour le compte du Chemin de fer, a déclaré mercredi à Kayes, M. Modibo Fofana, membre de l'Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), a appris l'AMAP de source officielle.

L'information a été donnée au cours d'une conférence organisée par l'UNTM, durant sa tournée pour faire le point de ses activités et recenser les problèmes des structures de base (Union régionale, Unions locales, Divisions et Comités).

Sur le règlement des salaires des cheminots, le secrétaire général de l'UNTM, Yacouba Katilé a donné des précisions au cours de la conférence.

« Nous avons dépêché une délégation à Dakar pour évoquer le problème de salaires des travailleurs (Dakar Bamako Ferroviaire avec les autorités du Sénégal. Le gouvernement du mali a aussi fait de son mieux en débloquant un fonds en 2019 pour la relance du chemin de fer », a déclaré le secrétaire général de l'UNTM.

Le patron de cette centrale syndicale et sa délégation ont débuté leur tournée d'information et de sensibilisation à Kita, avant de la poursuivre à Kéniéba, Kayes et Diéma. Les structures de base de Nioro participeront à la conférence de Diéma.

« Nous sommes des émissaires. Nous venons ici pour accomplir un devoir de redevabilité. Il s'agit pour nous de faire le bilan de nos activités et de recueillir les positions des gens par rapport à notre bilan. Nous évaluons les activités des Unions régionales et locales. Notre lutte est permanente. Il s'agit pour nous d'informer les gens et de recueillir leurs préoccupations surtout que la démocratie prône la concertation », a déclaré Yacouba Katilé à Kayes.

Le Secrétaire général de la centrale syndicale et ses représentants régionaux et locaux ont, par ailleurs échangé sur la crise scolaire, le recrutement d'enseignants volontaires pour permettre la reprise des cours dans les écoles. Sur ce dernier point Yacouba Katilé a déclaré : « L'UNTM est une organisation syndicale. On se donne des idées. Il faut que je me concerte d'abord avec mes camarades. Le problème n'a pas été évoqué lors de notre dernière réunion ».

L"intégration des enseignants des écoles communautaires dans la Fonction publique des Collectivités, les menace de licenciements, l'absence de syndicats dans certaines localités, le retard dans le paiement des salaires des enseignants, l'absence d'abattoir et d'aire de stationnement pour les véhicules, ont été également abordés au cours de la tournée.

« Le pays est en difficulté. L'UNTM a donné un avis favorable à la trêve. Car, les travailleurs qui créent la richesse, constituent les premières victimes de la crise. J'invite les syndicats à l'union. Nous constituons une chaîne et chaque maillon de cette chaîne est important », a enfin affirmé Yacouba Katilé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.