Afrique de l'Ouest: Pèlerinage national à Yagma - Prières nourries pour la paix au Burkina et au Niger

Les fidèles catholiques du Burkina ont sacrifié au traditionnel pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma le dimanche 2 février 2020. Venus des provinces, de Ouagadougou et de ses environs ainsi que du Niger, ils ont, avec l'accompagnement spirituel des évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger (CEBN), prié pour le retour d'une paix véritable dans ces deux pays, tourmentés par des attaques terroristes à répétition.

Aux premières lueurs de cette journée dominicale du 2 février, ils étaient nombreux à arpenter les grands axes de la capitale, Ouagadougou.

Direction le sanctuaire marial Notre-Dame de Yagma où était prévue la grande célébration eucharistique annuelle à l'occasion du pèlerinage national. Certains, pour la plupart venus de province notamment du Houet et du Kouritenga y étaient déjà la veille pour louer Dieu.

Ce grand rendez-vous de la foi a connu la présence effective de dignitaires de la CEBN dont le cardinal Philippe Ouédraogo, d'autorités politiques avec en tête le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré.

L'évêque de Dori, Mgr Birfuoré Laurent Dabiré, par ailleurs président de la CEBN, entouré de ses confrères, était le principal célébrant de l'office religieux qui avait pour thème « Eglise famille de Dieu, annonce l'Evangile pour la miséricorde et la paix ».

Bien avant la récitation du chapelet qui a précédé le début effectif de la messe, l'archevêque métropolitain de Ouagadougou a rappelé la symbolique de la date du 2 février, fête de la Présentation du Christ et qui est dédiée à la vie consacrée. C'est aussi le 75e anniversaire du diocèse de Nouna.

Le prélat a invité les fidèles chrétiens catholiques du Burkina et du Niger à aller dans l'union en mission, au regard de la situation d'insécurité que vivent ces deux Etats voisins, particulièrement le Burkina qui venait juste de vivre une nouvelle attaque terroriste ayant encore occasionné des morts.

Un arrêt a été marqué pour saluer la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires du terrorisme. Une pensée pieuse est allée à l'endroit des nombreux déplacés, et le cardinal a prié pour la conversion des terroristes.

Mgr Dabiré, pour sa part, a insisté sur, entre autres points, la fête de la Présentation du Christ, la célébration de la journée mondiale de la vie consacrée, la consécration du Burkina Faso au Cœur immaculé de Marie pour que cessent les attaques terroristes qui continuent d'endeuiller de nombreuses familles et provoquent des milliers de déplacés internes.

Avant l'adoration au Saint-Sacrement, promené par la suite dans l'enceinte du sanctuaire pour déverser un torrent de grâces sur les pèlerins, il a été officiellement annoncé la nomination d'un nouveau représentant du Saint-Siège au Burkina en la personne de l'Irlandais Mgr Michael Crotty. Il remplace à ce poste Mgr Piergiorgio Bertoldi et prendra fonction en mai prochain.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.