Afrique: Infantino propose une CAN tous les 4 ans

The New Times
Gianni Infantino le président de la FIFA

Dakar — Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale de football (FIFA), a proposé ce samedi à la Confédération africaine de football (CAF) d'organiser la Coupe d'Afrique des nations tous les 4 ans au lieu de deux ans.

"Je propose d'organiser la Coupe d'Afrique des Nations tous les quatre ans au lieu de tous les deux ans pour la rendre plus commercialement viable et attrayante au niveau mondial", a-t-il déclaré.

Intervenant à l'ouverture du Séminaire de développement des compétitions et de l'infrastructure en Afrique à Salé (Maroc), Infantino a expliqué que "La CAN génère 20 fois moins que le championnat d'Europe".

La prochaine édition de la CAN qui aura lieu au Cameroun sera joué en janvier prochain en plein hiver.

Concernant l'organisation de cette compétition tous les quatre ans, Infantino souligne que la Fifa et la CAF travaillent ensemble, les revenus seront multipliés par 4 voire 6 "en présentant un produit pas seulement pour l'Afrique mais pour le monde entier".

Il a également promis que la Fifa allait verser un milliard de dollars "pour que chaque pays africain puisse se doter d'un stade de classe internationale", dans le but d'accélérer le développement du football africain.

Ces propositions entrent dans stratégie globale de développement du football en trois phases à savoir "l'arbitrage, les investissements et le développement des compétitions", rapporte le site de la Fifa.

Sur le développement des compétitions, Infantino suggère "la création d'une super league africaine avec 20 clubs membres..."

Sur l'arbitrage, il a proposé "le lancement d'un groupe d'une vingtaine d'arbitres qui sera financé par la Fifa en partenariat avec la CAF".

"Les arbitres doivent être au-dessus de tout soupçon et pour cela nous devons les protéger", a insisté le président de la Fifa.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.