Congo-Kinshasa: Kinshasa - Une organisation maltaise sollicite d'investir dans le traitement des déchets plastiques

"Rien ne se perd, rien ne se crée. Tout se transforme", disait Lavoisier. En effet, l'ONG Internationale de l'ordre souverain de Malte, spécialisée dans la gestion et le traitement des déchets plastiques, veut investir dans la Ville-Province de Kinshasa.

La délégation d'investisseurs maltais a été reçue le week-end dernier par Didier Tenge Te Litho, ministre provincial de l'Environnement, tourisme et aménagement de la ville de Kinshasa. Histoire d'échanger autour des modalités liées à l'effectivité de ce projet de traitement des déchets.

Aux prises avec la presse locale, Catello Marra, Gouverneur général de cette organisation, a indiqué que ce projet consistera à acheter des déchets plastiques et à les revaloriser à travers un travail de recyclage devant notamment, produire des granulés et des matières premières pour des industries locales.

Hormis ce projet de taille, cette ONG s'est aussi assignée l'ambition d'offrir plus de 300 emplois, particulièrement aux femmes pour leur autonomisation, ajoutant que la démarche a aussi consisté à solliciter auprès du gouvernement provincial de Kinshasa, un site pilote dans une des communes pour le démarrage de leurs activités.

Il sied de signaler que cette structure est implantée au Kenya, en Ouganda, en Ethiopie, et au Ghana.

D'ores et déjà, d'aucuns sous-tendent qu'un compromis entre les autorités urbaines ainsi que cette organisation concourrait notamment, à la bonne évolution de l'Opération Kin-Bopeto, initiée par le Gouverneur Gentiny Ngobila et lancée en octobre 2019 par le Président de la République.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.