Burkina Faso: Houndé - Le Conseil municipal lance l'offensive "Un secteur, un CSPS"

3 Février 2020

La population de Houndé serait aujourd'hui de plus de 150.000 habitants. Cette démographie "galopante" concentrée dans la partie urbaine s'explique selon le maire de Houndé, par le fait que la commune étant une zone propice à l'agriculture et abritant deux usines d'égrenage de coton et une mine industrielle, est un pôle d'attraction pour la population.

Cette démographie amène donc la commune à prendre des dispositions pour assurer les services sociaux de base. De ce fait, l'accent est donc mis par le conseil municipal sur les infrastructures éducatives et sanitaires.

C'est ainsi que l'exécutif municipal s'est attelé à relever le défi de "Un secteur, un CSPS". Par conséquent, des réalisations sont faites avec en sus, les équipements et le fonctionnement de ces infrastructures.

La commune de Houndé dispose désormais de 12 CSPS fonctionnels dont 4 ont été réalisés sous le mandat de Dissan Boureima Gnoumou et son conseil municipal.

Au nombre des CSPS inauguré par le ministre de la Santé ce samedi, celui du secteur 2 de la ville a été construit grâce à un co-financement Etat-budget communal à hauteur de 107.000.000 FCFA avec équipement.

Celui de Koho dans le secteur 5 a été financé par la société minière Houndé gold opération avec certains de ses sous-traitant à hauteur de 150.000.000 FCFA avec équipement.

Celui de Benté dans le secteur 3 dont la première pierre a été posée par le ministre de la Santé a un budget prévisionnel de 109.000.000 FCFA avec équipement et financé sur le budget communal.

Pose de la première pierre du CSPS du secteur 3

Président de la cérémonie, Al Hassane Sienou, PDG du groupe Tropic agrochem estime qu'un centre de santé n'est socialement utile que s'il répond à sa mission principale qui est d'offrir des soins aux populations. Il invite par conséquent les populations, à rompre avec les reflexes d'automédication et à fréquenter les centres de santé.

Pour sa part, Léonie Claudine Sorgho/Lougué, ministre de la Santé, a indiqué qu'au regard de l'évolution du nombre des infrastructures sanitaires de la commune de Houndé, elle s'engage à examiner la doléance des populations relative à une nouvelle dotation en ambulance.

L'accroissement du nombre de CSPS allant de pair avec les besoins en personnel, le maire Dissan Boureima Gnoumou a souhaité l'affectation d'un personnel de santé de profils diversifiés et en nombre suffisant au niveau des centres de santé ainsi que le rehaussement du niveau du plateau technique par un équipement adéquat.

Le maire Gnoumou dans sa dynamique de développement, envisage de grands chantiers et le défi pour lui, est de réaliser des infrastructures opérationnelles pour le bien-être des populations de Houndé.

"L'objectif pour nous, est de rapprocher considérablement les services sociaux de base des populations, d'améliorer l'accès à la santé, réduire la mortalité infantile et maternelle, promouvoir et renforcer la nutrition dans la commune", a indiqué M. Gnoumou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.