Burkina Faso: "La nuit des idées" - Eradiquer le paludisme à l'horizon 2030

3 Février 2020

Pour cette conférence dénommée "La nuit des idées", le public présent a été entretenu par le Professeur Roch Dabiré, Directeur de recherche de l'IRSS, les docteurs Nicolas Moiroux, Dari Frédéric Da, Jean-Jacques Bernatas, Sié Hermann Poda, Thierry Lefèvre et Cédric Pinnetier.

Le paludisme n'est plus une maladie à présenter en Afrique subsaharienne. Il fait en effet de nombreuses victimes chaque année. Selon les statistiques nationales, ce sont près de 12.000.000 de cas de paludisme et 4.000 décès qui ont été enregistrés au Burkina Faso en 2017.

Pour une dynamique d'éradication de la maladie d'ici 2030, l'IRSS a mis au point trois nouvelles méthodes de lutte. Il s'agit notamment de la combinaison d'insecticides comme le pyréthrinoïde, le PBO, et le pyriproxifène pour imprégner les moustiquaires.

Ceux-ci ciblent et bloquent l'évolution du parasite dans leur phase de développement chez le moustique; la mise au point de vaccins altruistes pour une immunité face au parasite; et enfin, l'approche One Health qui garantit une bonne santé de l'homme et des animaux, qui font également l'objet de piqûres par les moustiques.

Concernant les critiques et les marches des ONG burkinabè et africaines contre le projet de moustiques "OGM", les moustiques génétiquement modifiés puis libérés dans la nature qui constitue une situation préoccupante et qui fait des gorges chaudes, le Pr Roch Dabiré rassure que lesdits moustiques sont des mâles stériles et programmés pour mourir. Le projet serait d'abord en phase pilote et pour le lancer concrètement, il faudra attendre 10 à 30 ans ajoute t'il.

"La Nuit des idées" s'est tenu cette année sur le thème «Être vivant». Célébrée dans le monde entier, elle invite le public à découvrir l'actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.