Congo-Kinshasa: La diplomatie au service de la paix

Le Sommet quadripartite des chefs d'État tenu, dimanche 2 févier à Luanda, en Angola, a marqué une avancée significative sur le plan diplomatique dans la région d'Afrique centrale. Les quatre chefs d'État (Rwanda, Ouganda, Angola et RD Congo) ont parlé de la paix et la réconciliation.

Principalement, le Congolais Tshisekedi et l'Angolais Lourenço ont réussi à obtenir l'échange des prisonniers entre le Rwanda et l'Ouganda. Lorsque l'on sait que ces derniers temps, les deux pays s'épiaient et se regardaient en chien de faïence, prêts à faire parler la poudre, l'on ne peut que saluer cette initiative qui ouvre la voie vers une paix durable dans la région des Grands Lacs.

Mais il y a plus. Longtemps considérée comme le ventre mou de la sous-région, la RD Congo a offert (avec l'Angola) ses bons offices dans le conflit qui oppose Kigali à Kampala. En s'impliquant activement dans la recherche d'une solution de paix entre ses deux voisins de l'Est, la RDC en tirera profit. Il est clair que la paix entre Museveni et Kagame ouvre des perspectives heureuses pour la restauration de la paix à l'Est de la RDC.

Les enjeux ici sont de taille dès lors que les forces négatives qui écument la partie Est de la RDC - les ADF et les FDLR proviennent respectivement de l'Ouganda et du Rwanda. Hormis ces deux groupes, l'Ouganda garde encore chez lui les résidus des M23 qui avaient semé la désolation à l'Est de la RDC il y a quelques années.

Pour tout dire, une diplomatie agissante entre les États de la région pourrait décourager l'activisme des forces négatives qui continuent de semer la terreur à Beni et en Ituri. La paix que tous les dirigeants de la sous-région et leurs populations appellent de leurs vœux passe inévitablement par le dialogue et la compréhension mutuelle. Il faudra donc capitaliser les acquis de la rencontre de Luanda pour en faire un instrument diplomatique de paix durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.