Tchad: Le PLD réclame toujours la restitution du corps de Ibni Oumar Saleh

Il y a douze ans, le 3 février 2008, l'opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh est enlevé, quelques heures après une attaque rebelle sur Ndjamena. Ses proches et des témoins disent à RFI, à l'époque, que ce sont des militaires tchadiens qui l'ont enlevé. Plus personne ne l'a revu depuis.

Porte-parole de l'opposition tchadienne et chef du Parti pour les libertés et le développement (PLD), Ibni Oumar Mahamat Saleh était alors l'un des principaux opposants au président Idriss Déby. Au Tchad, la justice a rendu un non-lieu, alors qu'une enquête est ouverte en France, depuis en juin 2013. Douze ans après sa disparition, sa formation politique réclame toujours que justice soit faite et que sa dépouille soit rendue à la famille.

« Douze ans après, on espère toujours que la vérité soit dite sur le sort réservé à Oumar Mahamat Saleh et que ceux qui ont décidé de son enlèvement soient traduits en justice. On veut absolument qu'on nous dise où se trouve le corps. Il y a une personne qui a donné l'ordre aux éléments des Forces de sécurité qui sont partis l'arrêter devant sa famille, ses enfants, ses voisins, ses parents, et ils ont été formellement identifiés par leur tenue et par les véhicules qu'ils utilisaient. Ce n'étaient pas des rebelles, c'étaient des éléments des Forces de défense et de sécurité envoyés par de hautes autorités de la République. Aujourd'hui, la chose que l'on demande aux autorités c'est qu'on nous restitue la dépouille mortelle. Sa femme a attendu dix ans. Son mari n'est pas revenu. Elle est morte de chagrin. Qu'on nous restitue la dépouille mortelle de M. Ibni Oumar Mahamat Saleh pour qu'une sépulture digne de l'homme lui soit donnée », a déclaré, à RFI, le secrétaire général du PLD, Mahamat Ahmad Alhabo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.