Sénégal: Avec les survivantes du cancer du sein

Cancer.

Ce 4 février a lieu la Journée mondiale de lutte contre le cancer, responsable de près d'un décès sur six dans le monde d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de 9 millions de morts chaque année.

La mortalité est bien plus élevée dans les pays en voie de développement. Au Sénégal, le cancer du sein reste le plus fréquent, avec environ un millier de cas par an. D'après les spécialistes, une femme sur trois seulement survit à la maladie.

Au Sénégal, la chimiothérapie du cancer du sein a été rendue gratuite l'année dernière par le gouvernement, une mesure voulue par la Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA) et Fatma Guenoune, sa présidente, que l'on surnomme « la maman rose ».

En Mauritanie, le traitement du cancer est gratuit. On peut faire la même chose, copier le même modèle.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.