Maroc: Le partenariat CAF-FIFA se poursuit en vue d'entamer les réformes nécessaires

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a exprimé, dimanche à Salé, son intention de poursuivre le partenariat CAF-FIFA afin d'entamer les réformes nécessaires. Au terme de sa réunion tenue autour de la coopération CAF-FIFA, le Comité exécutif de la CAF a décidé, après avoir noté l'arrivée à terme de l'accord et eu connaissance de tous les rapports, de poursuivre ce partenariat dans le cadre d'une phase d'implémentation et de mise en œuvre des réformes concernant l'arbitrage, l'infrastructure, les compétitions et la gouvernance, sur la base des documents élaborés par la Reform Task Force, indique un communiqué de la CAF.

La CAF a également décidé de mettre en œuvre dans l'immédiat tous les aspects évidents relatifs à la gestion financière et administrative et d'assurer l'indépendance effective des organes juridictionnels tel qu'approuvée par le Comité exécutif et de poursuivre la réflexion et l'échange sur les aspects juridiques et statutaires, fait savoir le communiqué.

La CAF a également tenu à exprimer sa gratitude au président de la FIFA, Gianni Infantino, et la secrétaire générale, Fatma Samoura, pour leur engagement et leur implication dans le cadre de la coopération CAF-FIFA pour le développement du football africain.

Intervenant samedi à l'issue de la séance de clôture de la journée d'études sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique tenue au Complexe Mohammed VI de football à Salé, M. Infantino avait souligné la nécessité d'augmenter le volume des investissements dans le football africain dans le but de le promouvoir et le hisser au rang de l'élite mondiale.

M. Infantino a relevé que cette promotion du football africain passe par le développement des infrastructures, la mise en place d'une bonne gouvernance, la mise à niveau de l'arbitrage et la réforme des compétitions.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X