Tunisie: Qalb Tounes appelle Elyes Fakfakh et Kais Saied à "assumer leurs responsabilités et à redresser la barre pour former un gouvernement d'union nationale"

Tunis — Le Conseil national du parti Qalb Tounes a appelé le chef de gouvernement désigné et le président de la République à "assumer leurs responsabilités et à redresser la barre au plus tôt, afin de former un gouvernement d'union nationale et à renoncer à la démarche d'exclusion".

Oussama Khelifi, député et responsable de Qalb Tounes, a déclaré à la presse lundi soir, en marge de la réunion du Conseil national du parti à Gammarth, que "le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfakh, n'est pas en mesure de former le gouvernement, surtout après son refus d'un gouvernement d'union nationale que la plupart des partis réclamaient, et le parti Qalb Tounes l'avait appelé de ses vœux depuis le début des consultations".

"Les répercussions de cette approche seront graves pour le pays", a-t-il estimé, notant que "pour sauver la Tunisie le plus tôt possible, toutes les parties, y compris Qalb Tounes, doivent s'asseoir à même table".

Il a rappelé que son parti avait averti que "cette démarche est erronée" et conseillé "de revenir à la légitimité électorale", et à la parole du peuple tunisien dans le choix de ses représentants, y compris Qalb Tounes qui "est au cœur de l'équation politique", et dont il faut tenir compte "loin des calculs étroits basés sur la division, pas sur le rassemblement".

"Il est devenu clair que gouvernement n'a pas un réel soutien politique, de sorte que le document soumis par le chef du gouvernement à ses soutiens politiques éventuels est rejeté par les partis parce qu'il ne repose pas sur la base de l'union nationale", a-t-il fait valoir.

Oussama Khelifi a conseillé au chef du gouvernement désigné "de mettre un terme à cette démarche erronée, qui n'est pas basée sur la rationalité et la sagesse, à moins qu'il n'ait l'intention d'aller au Parlement sans unité nationale, et sans rassembler des blocs parlementaires qui peuvent fournir au gouvernement des chances d'obtenir la confiance avec un soutien politique solide qui peut l'aider à la recherche de solutions aux problèmes des citoyens et des citoyennes".

Il a souligné que le parti Qalb Tounes prendra sa décision de voter ou non pour le gouvernement Elyes Fakhfakh "au moment opportun", et au sein des structures officielles du parti.

La réunion du Conseil national de Qalb Tounes se poursuit ce soir, dans l'attente de la publication d'un communiqué précisant les positions du parti sur le processus de formation du gouvernement.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.