Madagascar: 67ha - Une femme jette son bébé dans une rivière

Emoi. Une femme avoisinant la trentaine a jeté son petit garçon âgé apparemment de 3 ans, hier peu avant 10h, dans la rivière d'Andriantany, à côté de la poste, aux 67ha. La police du septième arrondissement a amené la mère et l'enfant à la police des mœurs et de la protection des mineurs (PMPM), à Tsaralalàna.

« Cette femme marchait sur le trottoir vers le nord. Elle passait derrière un 4×4 qu'un mécanicien était en train de réparer. Puis, des maçons travaillant en haut d'un bâtiment ont crié dès qu'ils ont vu le bébé jeté dans l'eau. Sitôt alerté, le mécanicien a volé à sa rescousse», raconte une commerçante, témoin oculaire.

« L'enfant était dans le coma quand il a été sorti de l'eau. Il a fallu lui pencher en avant pour pouvoir ranimer. Peu de temps après, il a respiré et s'est réveillé. Il a, tout de suite, été lavé et ses vêtements changés», décrit un riverain.

La femme s'est attiré les foudres de la foule. D'après les témoignages glanés, « elle a affirmé ne pas avoir volontairement balancé son garçon, mais qu'il est tombé par accident. Elle a pleuré lorsque la police l'a amenée avec son nourrisson. A première vue, elle ne souffrirait d'aucun trouble psychique, mais peut-être de problème conjugal ». Interrogé sur l'évolution de son interrogatoire, la PMPM a, malheureusement, avalé sa langue.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.