Centrafrique: La Russie obtient à nouveau un assouplissement de l'embargo sur les armes à l'ONU

A la demande de la Russie, le Conseil de sécurité des Nations unies a accordé un nouvel assouplissement de l'embargo sur les armes imposé à la Centrafrique, "sous certaines conditions".

Parmi les conditions, il y a la réforme du secteur de la sécurité, le processus de désarmement, de démobilisation, et processus de réintégration des combattants ainsi que sur la gestion des armes et des munitions. Le premier assouplissement de l'embargo date de septembre 2019.

Il autorisait la livraison aux Faca d'armes individuelles d'un calibre ne devant pas excéder 14,5 mm, après un accord de paix négocié au Soudan sous l'égide de l'Union africaine et signé par le gouvernement centrafricain et quatorze groupes armés. Cet accord n'a offert qu'un calme relatif. Paris et Moscou peinent à s'entendre sur le cas de la Centrafrique.

On a pu assister à nouveau à un bras de fer au conseil de sécurité des Nations unies sur l'embargo sur les armes. Malgré le soutien des pays européens et du Niger, de l'Afrique du Sud et de la Tunisie, la France n' a pu obtenir le prolongement de l'embargo jusqu'au 31 juillet.

La Russie, rien qu'avec l'appui de la Chine vient d'obtenir un assouplissement de l'embargo qui autorise la livraison aux Faca de "véhicules militaires dépourvus d'armes et des engins armés d'un calibre inférieur à 14,5 mm à condition d'en notifier l'ONU au préalable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.