Algérie: Le CAC de Sidi Bel-Abbès - Des moyens modernes et des ambitions

Sidi Bel-Abbes — Le centre anti-cancer (CAC) de Sidi Bel-Abbès, mis en service en 2017, contribue, avec ses moyens modernes, à atténuer la tension exercée sur les établissements similaires d'Oran et de Tlemcen à vocation régionale.Trois années après sa mise en service, l'établissement affiche de grandes ambitions pour matérialiser les objectifs du plan national anti-cancer, cette nouvelle vision stratégique plaçant le malade au centre de toutes les préoccupations.

Avec une capacité d'accueil de 120 lits, le centre de Sidi Bel-Abbès a réussi à augmenter, au fil des mois, le nombre des malades suivant des séances de chimiothérapie ou de radiothérapie.Depuis son ouverture, 2.178 malades ont été pris en charge au service de radiothérapie et 1.544 autres au service de chimiothérapie alors que 3.120 dossiers ont été déposés à la cellule d'écoute, selon les données statistiques présentées par la direction de l'établissement.Le Centre prend en charge toutes les étapes de soin du cancer, du dépistage précoce de la maladie jusqu'à l'acte chirurgical en passant par la radiothérapie et la chimiothérapie.

Les malades affluent de huit wilayas de l'ouest et du sud-ouest du pays, à savoir Sidi Bel-Abbès, Tissemsilt, Bechar, Saida, Mascara, Tindouf, Adrar et Oran, particulièrement les cas de cancer du sein."Notre établissement compte un personnel médical et paramédical compétent et dispose d'équipements de pointe qui lui permettent de traiter sur place toutes les formes de cancer ce qui évite au malade de coûteux et pénibles déplacements", explique Talha Benaouda.

De nouveaux services pour 2020

Le CAC de Sidi Bel-Abbès dispose de moyens technologiques modernes permettant au corps médical et paramédical d'assurer pleinement leurs missions en prodiguant les soins adéquats aux malades, selon son directeur.Durant l'exercice écoulé, le centre a vu l'ouverture du service de radiothérapie équipé de moyens technologiques les plus récents dont un matériel de mammographie, des moyens de radioscopie et un scanner. Un laboratoire d'analyses biologiques est opérationnel permettant d'effectuer toutes les analyses nécessaires au traitement des patients.Le service de radiothérapie a été également doté d'un accélérateur 3D permettant de traiter la cellule cancéreuse en l'espace de 5 minutes seulement sans toucher aux organes sains.

Pour le premier trimestre de cette année, le CAC de Sidi Bel-Abbès doit ouvrir deux nouveaux services, à savoir, la médecine nucléaire qui permettra le dépistage de nouveaux cas de cancer et la chirurgie générale.Le directeur de l'établissement a rappelé que jusqu'à présent, toutes les interventions chirurgicales sont assurées par un staff relevant du CHU "Abdelkader Hassani" du chef-lieu de wilaya.Des oncologues ont été également envoyés en formation à l'étranger pour mettre à jour leurs connaissances et s'informer sur les nouvelles technologies et thérapies adoptées dans leurs spécialités.Le staff de l'établissement compte conjuguer le potentiel humain avec les moyens matériels et les équipements dont il est doté pour assurer la mission qui lui est dévolue, celle d'atténuer un tant soit peu les souffrances des patients et leur redonner espoir quant à une prise en charge de leur maladie si elle est diagnostiquée précocement.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.