Burkina Faso: Services de santé sexuelle adaptés aux jeunes - Des champions de SOS/JD outillés en technique de plaidoyer

Les lois contre les MGF / E ont poussé la pratique dans la clandestinité
4 Février 2020

L'Association SOS/Jeunesse et défis (SOS/JD) a organisé avec l'appui de l'ONG américaine PPGlobal, un atelier d'élaboration de message de plaidoyer au profit de ses champions. C'était les 30 et 31 janvier 2020 à Koupela, une ville située à 150 km de Ouagadougou, la capitale du Burkina.

Ils sont champions de l'Association SOS/Jeunesse et Défis (SOS/JD) dans le cadre du projet voix pour la santé financé par l'ONG américaine PPGlobal. Ils ont pour tâche de mener des plaidoyers pour des services de santé sexuelle et reproductive adaptés aux jeunes et adolescents. Pour mener à bien leurs missions, SOS/JD a organisé, un atelier de renforcement de capacités de ses champions en élaboration de message de plaidoyer. Pendant deux jours, les participants venus des communes d'intervention du projet « Voix pour la santé », à savoir Diabo, Tansarga, Namounou à l'Est, de Kaya, Pissila au Centre Nord et l'arrondissement 4 de Ouagadougou se sont familiarisés avec des modules sur « le plaidoyer : concept, principes et plaidoyer », « le processus de plaidoyer et ses outils » et « le processus d'élaboration des messages et la qualité d'un bon message ».

Les travaux de groupes ont permis aux participants d'élaborer et de valider des messages destinés aux autorités communales afin qu'ils augmentent le budget communal pour la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents.

La situation sécuritaire s'est également invitée aux échanges. Car, celle-ci impacte négativement sur la santé des jeunes dans la commune de Pisila où la fourniture des services en santé n'est pas permanente. Les services de santé se ferment à partir de 16 heures et toute la nuit, il n'y a pas de prestations. Les champions souhaitent mener un plaidoyer auprès des autorités communales pour garantir la fourniture de services de santé notamment SR en permanence à Pissila.

Pour le directeur exécutif de SOS/JD, Harouna Ouédraogo, l'atelier a atteint ses objectifs qui étaient, entre autres, de renforcer les stratégies de plaidoyer et communication à partir des messages clés sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes. «Les champions sont bien outillés en technique d'élaboration des messages pour un plaidoyer efficace. Ils se sont appropriés des techniques d'élaboration des messages clés de plaidoyer », s'est réjoui M. Ouédraogo. Il a par ailleurs indiqué que SOS/JD est prête à soutenir les champions. Il leur a invité à lui soumettre des proposions d'activités de plaidoyer.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.