Kenya/Ouganda: La FIFA suspend des footballeurs ougandais et kényans pour "manipulation" de résultats sportifs

Dakar — Le footballeur ougandais George Mandela et ses confrères kényans Moses Chikati, Festus Okiring et Festo Omukoto, reconnus coupables de "manipulation" de résultats sportifs, écopent de sanctions allant d'une suspension de quatre ans à la suspension à vie de toute activité liée au football, annonce la Fifa dans un communiqué.

"La commission disciplinaire de la Fifa a reconnu plusieurs joueurs coupables d'avoir été impliqués dans une manipulation de match en violation de l'article 69, paragraphe 1 du code disciplinaire de la Fifa", lit-on dans le communiqué.

"Etant donné son rôle central dans le complot, le joueur George Mandela, en Ouganda, a été interdit de participer à toute sorte d'activité liée au football aux niveaux national et international (administratif, sportif ou autre) à vie", précise la même source.

Il est également "interdit" aux footballeurs kényans Moses Chikati, Festus Okiring et Festo Omukoto de "participer à tout type d'activité liée au football, aux niveaux national et international (administratif, sportif ou autre), pour une période de quatre ans", annonce la Fifa.

Elle précise dans son communiqué que "la procédure disciplinaire officielle contre les personnes susmentionnées découle d'une enquête sur divers matchs de la Premier League kényane en 2019".

"Cette enquête a été menée par la Fifa, par l'intermédiaire de son département de l'intégrité, avec le consentement et la coopération des parties et des autorités concernées", poursuit la même source.

Elle ajoute que les sanctions ont été notifiées aux personnes concernées, ce mardi, qui marque le début de leur application.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.