Cameroun: Elections 2020, Richard Mfeungwang (RDPC) - "Ce n'est pas facile de tricher"

4 Février 2020

Les candidats de l'opposition tirent à boulets rouges

Jean Robert Wafo explique le mode opératoire qui se trame dans la circonstance de Douala 2ème : "Le RDPC a intimé l'ordre, à Douala 2ème, aux chefs de quartiers et chefs de blocs, de recenser les potentiels électeurs, de les identifier en photocopiant leurs cartes d'électeurs et en relevant leurs numéros de téléphone."

Le porte parole du Social Democratic Front (SDF) poursuit: "Il [le RDPC, ndlr] propose des rétributions financières à condition qu'après le vote, ils viennent leurs présenter les bulletins des concurrents".

Jean Robert Wafo ajoute: "Ceux qui résistent font l'objet de chantage et de menace d'expulsion du quartier."

En fin, le SDF ménace: "Nous ne tolérons plus que ses agissements continuent".

Le RDPC compte sur Elecam

Dans le camp d'en face, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) réagit et se défend. Richard Mfeungwang explique: "Ce n'est pas facile de tricher parce que Elecam est regardant. On permet même à la population de venir suivre le décompte en public. Donc, on va tricher quoi? Pour faire quoi " s'est interrogé la tête de liste RDPC aux municipales à Douala 5ème qui s'exprimait sur la chaine de télévision locale Canal 2 international mardi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.