Cameroun: Liste Mcnc à Banka - Quand ménagères, ingénieurs, commerçants et chef d'entreprise bon ménage

5 Février 2020

Le pari de Jean Monthé sur des jeunes aux aptitudes variées et aux compétences avérées fait l'actualité. Revenu à Banka, à moins de cinq jours de la consultation électorale du 09 février prochain, le président national du Mcnc réaffirme sa confiance à Joseph Nguessieuk et à ses colistiers.

« Je n'ai pas investi n'importe quelle jeunesse. J'ai investi des jeunes gens qui peuvent transformer positivement le quotidien des habitants de la commune de Banka. Personnellement, je ne suis pas membre de cette liste. Je ne pense qu'il faut penser à la relève en politique. » Ancien député à l'Assemblée Nationale sous les couleurs du Front Social-Démocrate (Sdf en anglais), Jean Monthé, président du Mouvement Citoyen National Camerounais (Mcnc), n'est pas, à titre personnel, candidat à la compétition électorale dans le cadre du double scrutin de février 2020 au Cameroun.

Comme chef de parti, il a décidé d'accompagner de jeunes candidats pour l'élection municipale de février 2020 à Banka. Et après sa présence au meeting de lancement de la campagne électorale le samedi 25 février 2020 au lieu-dit carrefour Eta à Banka, il reprendra son bâton de pèlerin pour la tenue des meetings publics mercredi 05 février 2020 à Banka. Les populations de Batcho, Manila, Kectho, Bakoyé et Bakoven constituent principalement la cible desdites interventions publiques en faveur de la liste conduite par Joseph Nguessieuk. Une liste en faveur de laquelle de nombreuses communautés sont enclines au détriment des deux autres listes concurrentes en course pour cette compétition électorale locale à Banka.

Une parfaite connexion avec des innovations

Pour l'ancien député, la vague espoir de voir gagner ses candidats est autant permise. Surtout que cette équipe qui bandit une vision et un projet de société attractif et innovant pour la résolution des services de sociaux base à Banka pour les cinq prochaines années, est constituée des hommes et des femmes qui font des émules dans leur environnement professionnel et social. Les postures des ténors de cette liste ne sont pas des moindres. Joseph Nguessieuk, 35 ans environ, spécialiste des transports et logistique, est connu dans les milieux d'affaires comme chef de plusieurs entreprises dont As Consulting. En parfaite connexion avec le monde des innovations technologiques, il pense qu'avec la participation de tous, il faut oser pour donner une nouvelle physionomie à Banka.

Son expérience comme co-organisateur de championnat vacance de football au stade collège catholique de Saint-Paul à Banka pendant une dizaine d'années en dit long sur son sens d'organisation et sa passion pour le développement du sports. Et l'épanouissement de tous. Une vision que partage sa colistière, Laurence Yéou Monthé. Fille du président national du Mcnc et troisième sur cette liste de 25 candidats qui compte 6 femmes, elle fait ses marques dans divers secteurs d'activités économiques et surtout touristiques avec un accent sur la restauration de haut niveau.

Membre de cette liste, Bonneau Yossa n'a plus besoin de faire de longs discours pour démontrer son expertise comme en matière de montage et suivi des projets pour la gouvernance et le développement local. Au cours de cette campagne se sont les populations qui rappellent à la caravane du Mcnc les prouesses de cet acteur de la société civile qui a œuvré pour la construction d'un château d'eau et d'un point d'eau aménagé à Badoumga-Banka. La liste des ouvrages qui portent ses références sont nombreuses et édifiantes.

Diversité sociologique

Le profil de Derrick Abolo Yuimo, ingénieur polytechnicien ou celui d'Hilaire Touko Siani, chercheur en anthropologie politique font la fierté de cette liste. Blandine Changa Kaleu, mère de famille et commerçante de vêtements divers au carrefour « Pantchi » à Banka fait également partie des femmes fortes de cette liste. Une liste dans laquelle Christian Fadeu Emakam dit Aboyoyo, Arnold Gadjeu Tchokotieu, Patrice Kanko, Alphonse Wessilessié, Augustin Youmbi, Ebenezer Epanda, Happi Kamerun, Célestin Tchapsseu, Maxime Tchawé ne jouent pas de second rôle. Colette Nganou, Régine Yokoué, au-delà d'être cultivatrices et femmes de ménage, sont des personnes sociables dans leur communauté.

Fabrice Dembalin Tchani, Henri Noufele, Sorelle Kamga Ngantcha, Jean Luc Nassi, Leon Pangop, Michel Tchokoualeu, Sophie Reine Monkam sont également membres de cette équipe et remplissent les conditions d'éligibilité définies par le code électoral camerounais. En somme, cette liste conduite par Joseph Nguessieuk et dont la moyenne d'âge est de 30 ans, respecte la composition sociologique de la commune de Banka. On y trouve tous les couches sociales et membres de tous les groupements de l'arrondissement de Banka. Il s'agit notamment de : Banfelouk, Baboaté, Badoumka, Folentcha, Fongoli et de Banka, une chefferie supérieure de 1er degré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.