Cameroun: Diplomatie - La Camerounaise Françoise Etoa illumine la réunion du Bureau de l'APF à Dakar

5 Février 2020

Invitée spéciale de Moustapha Niasse le président de l'Assemblée nationale du Sénégal, Françoise Etoa ( voir photo, entourée des présidents des Assemblées nationales de Côte d'Ivoire et du Sénégal) la présidente fondatrice de la Maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata en Guinée Équatoriale, a été la plus grande attraction de la Réunion du Bureau de l'Assemblée Parlementaire Francophone ( APF) tenue à Dakar ( Sénégal) les 28 et 29 janvier 2020.

La Réunion du Bureau de l'APF tenue à Dakar la semaine dernière, restera à jamais marquée, du sceau de la participation de Françoise Etoa la présidente fondatrice de la Maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata ( Guinée Équatoriale), et par ailleurs présidente de l'Ong "Cercle des Enfants pour la Défense de la Langue Française".

Camerounaise, la sublime Françoise Etoa ne s'est cependant pas encombrée de scrupules pour baptiser la Maison de la Francophonie de Bata, du nom du Sénégalais Léopold Sedar Senghor. Un esprit d'ouverture et de panafricanisme sans frontière qui lui a valu la reconnaissance du Sénégal : Françoise Etoa était l'invitée spéciale de Moustapha Niasse le président de l'Assemblée nationale du Sénégal, et vice président du Bureau de l'APF que dirige Amadou Soumahoro le président de l'Assemblée nationale de Côte-d'Ivoire.

En ouverture des travaux de Dakar, Françoise Etoa a eu droit à la parole. Devant un parterre de hautes personnalités parlementaires des pays francophones du monde, cette humanitaire au coeur soyeux, a indiqué que c'est en raison de la renommée légendaire de Léopold Sedar Senghor, ancien président sénégalais, et surtout grande figure de la littérature francophone de la période coloniale, notamment de la poésie, qu'elle avait décidé de donner son illustre nom à la Maison de la Francophonie de Bata en Guinée Équatoriale, non sans rappeler que " c'est grâce à la magnanimité et au grand coeur de Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo le président de Guinée Équatoriale que la Maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata a pu sortir de terre ". Et Françoise Etoa d'être plus explicite en déclarant que la Maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata avait été financée et inaugurée par le numéro 1 équato- guinéen. Tonnerre d'applaudissements pour la Camerounaise. Cette session du Bureau de l'APF avait trouvé sa star : Françoise Etoa. Une dame à la beauté et à l'élégance gracieuses. Elle a illuminé l'événement, sublimé et parfumé les cœurs de par la profondeur et la poétique de son bref mais dense discours.

Avec la mesure, la dignité et la sobriété qu'on lui connaît, Françoise Etoa va remercier le président de l'APF, Amadou Soumahoro, et surtout, Moustapha Niasse le président de l'Assemblée nationale du Sénégal, auteur de son invitation spéciale à Dakar, aux travaux de la Réunion de l'APF. Et Moustapha Niasse de dire toute sa reconnaissance à l'endroit de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo le chef de l'État de Guinée Équatoriale, pour son appui décisif à l'érection de la Maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata. Le président du parlement sénégalais envisage d'ailleurs un déplacement du côté de Malabo, aller dire toute sa gratitude à Monsieur Obiang Nguema Mbasogo.

Pour le reste, Françoise Etoa qui est une chevalière de l'humanitaire, a noué plusieurs contacts avec des Ong sénégalaises, et pris part au conseil d'administration de la Fondation Léopold Sedar Senghor dont Moustapha Niasse est le président. La présidente fondatrice de la maison de la Francophonie Léopold Sedar Senghor de Bata a aussi travaillé à Dakar, pour le développement de relations durables entre la Fondation Léopold Sedar Senghor et la Maison de la Francophonie de Bata qui porte son illustre nom.

Ayant pris un avion de Dakar hier pour Yaoundé, Françoise Etoa dont l'Ong Cercle des Enfants a engagé les travaux de construction de la supérette solidaire de Mora dans la région de l'Extréme- Nord Cameroun, a pour vocation de soutenir plus efficacement et à long terme, les familles locales désagrégées du fait de la barbarie de la secte nigériane Boko Haram.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.