Madagascar: Secteur minier - Une sincérité juridique évoquée par l'ambassadeur de France

Grandes mines. Ambatovy a reçu dans son usine à Toamasina la visite des ambassadeurs de la Corée du Sud, de la France et des États-Unis ainsi que le chef du bureau de l'ambassade de Norvège. Le Français Christophe Bouchard a souligné qu'il est important d'offrir des conditions normales d'installation, une sincérité juridique, une transparence dans les relations pour que chacun y trouve son compte.

Un commentaire qui arrive à un moment charnière du secteur minier dans la mesure où le gouvernement s'attèle actuellement à mettre en place le comité de réflexion pour l'élaboration du nouveau code minier et où l'évaluation de Madagascar aux normes EITI est en cours. Si la Chambre des mines avance souvent une forme de discrimination envers les grandes mines dans certains discours, les diplomates n'ont pas tari d'éloges concernant le projet Ambatovy qui est la plus grande exploitation minière dans le pays, la seule à être éligible à la loi sur les grands investissements miniers. « Nous pensons que si on peut répliquer encore dans d'autres endroits de Madagascar, ce serait vraiment une grande chose pour le développement de ce pays », a déclaré le Coréen Lim Sang-Woo qualifiant Ambatovy d'investissement modèle.

Pour sa part, l'ambassadeur des États-Unis, Michaël Pelletier, s'est dit impressionné par les installations. « On garde espoir que ça peut continuer et que ça peut s'épanouir », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.