Togo: Une protection à vie

5 Février 2020

Une campagne de riposte vaccinale gratuite contre la polio se déroulera du 6 au 9 février.

Elle concerne les enfants de moins de 5 ans dans les districts de la région des Savanes et de la région de la Kara (Assoli, Doufelgou, Binah, Kozah et Kéran).

Malgré les efforts menés, des cas ont été signalés dans l'Oti et dans la région de Cinkassé,ce qui justifie l'organisation de cette campagne. La vaccination constitue le seul moyen efficace pour se protéger, indique le ministère de la Santé.

La polio est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures.

Le virus se propage d'une personne à une autre principalement par la voie fécale-orale ou moins fréquemment par le biais d'un véhicule commun (eau ou aliments contaminés, par exemple) et se multiplie dans l'intestin.

La fièvre, l'asthénie, les céphalées, les vomissements, la raideur de la nuque et les douleurs dans les membres en sont les premiers symptômes.

Une paralysie irréversible (des jambes en général) survient dans un cas sur 200. Entre 5 et 10% des malades paralysés décèdent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner.

Comme il n'existe pas de traitement, la prévention est la seule option. Le vaccin antipoliomyélitique, administré à plusieurs reprises, confère à l'enfant une protection à vie.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X