Angola: Appel à l'investissement dans le secteur minier

Luanda — A l'ouverture de la journée de l'Angola à la Foire internationale des mines « Indaba Mining », au Cap (Afrique du sud), le ministre angolais des Ressources minières et du pétrole a plaidé pour plus d'investissements étrangers dans le secteur minier angolais.

Faisant une analogie avec le monde des animaux, Diamantino Azevedo, qui a qualifié l'Angola d'un « Eléphant » en termes de potentialités minières, a lancé une invitation aux investisseurs, disant qu'il était donc temps d'investir dans ce pays. « Venez, car il est temps d'investir », a-t-il souligné.

Le Gouvernement angolais a élaboré un programme de diversification de l'économie, et outre le pétrole, les mines font partie des défis à relever dans ce sens par l'investissement privé, a-t-il expliqué.

Le secteur minier cherche les compagnies qui peuvent épauler l'Angola à matérialiser ces projets, raison pour laquelle il invite toutes les grandes entreprises internationales á investir dans la minéralisation en Angola, a-t-il souligné.

Comme preuve des facilités accordées, a-t-il expliqué, le Ministère des Ressources minières et du Pétrole, ainsi que celui de l'Intérieur ont crée un poste d'octroi de visas aux investisseurs du secteur minier.

Le ministre a fait savoir que la nouvelle loi d'investissement privé accordait des multiples facilités aux investisseurs étrangers et que les institutions angolaises apporteraient aussi tout appui nécessaire aux investisseurs.

Diamatimno Azevedo a dit que la lutte contre la corruption était la devise du Gouvernement actuel de l'Angola. Et comme preuve, a-t-il ajouté, l'Angola a organisé, en 2019, un concours public international de concessions de diamants et de phosphates, auquel des entreprises ont participé, conformément aux normes internationales.

Avant l'ouverture de « Angola's Day », le ministre angolais des Ressources minières et du Pétrole avait eu un entretien avec la ministre canadienne des petites et moyennes entreprises, promotion et exportation du Commerce international, Mary Ang.

Les opportunités d'investissement dans le secteur, la transparence et les reformes en cours en Angola visant à améliorer l'environnement des affaires, ont été parmi les questions abordées par les deux personnalités.

Enfin, le ministre angolais a également reçu en audience la présidente de la De Bees (Compagnie de diamants sud-africaine), Julie Kong, invitée par les autorités minières angolaises à reprendre ses activités en Angola.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.