Angola: Attirer des investissements étrangers est l'une des tâches des « Relations extérieures », dit le ministre

Luanda — Attirer des investissements étrangers vers l'Angola, en vue d'assurer le développement économique durable du pays, demeure un des défis à relever par le Ministère des Relations extérieures, a réaffirmé mardi à Luanda le ministre Manuel Augusto.

Il a tenu ces propos à la presse, peu après l'inauguration par le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço d'une œuvre architecturale imposante et moderne, qui abritera désormais les installations d'un nouvel Institut Polytechnique de la Pêche.

Faisant allusion au financement de Madrid de 98 millions de dollars, qui a permis de bâtir cette institution au quartier Ramiro, périphérie de la capitale angolaise, le ministre a salué le retour de la stabilité politique en Espagne.

Selon lui, ce retour permettra de reprendre une série de programmes de coopération entre les deux pays affectée au cours des deux dernières années par l'instabilité politique que ce royaume a connue.

Principale partenaire de Luanda dans le domaine de la Pêche, l'Espagne prête une assistance technique aux divers secteurs de l'industrie de pêche angolaise, a précisé le ministre qui a rehaussé la valeur de l'Institut polytechnique de la Pêche inauguré par le Président João Lourenço.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.