Congo-Kinshasa: Les avenues Bokassa et Rwakadingi « libérées »

5 Février 2020

Après l'évacuation et la destruction des étals sur les avenues Bokassa, Rwakadingi, Kato et de l'Ecole par des éléments de la police, dans la nuit du vendredi 31 janvier au samedi 1er février 2020, le trafic automobile est redevenu fluide dans le secteur. Le Marché central, communément appelé « Zando » est également redevenu accessible par les véhicules, comme, il y a trente ans.

Désormais, les engins de transport en provenance de Tshangu, Mont-Amba, Funa et Lukunga par les avenues Bokassa ou Kasa-Vubu peuvent de nouveau emprunter l'avenue Rwakadingi, dont les deux bandes asphaltées ont été « libérées », pour le débarquement ou l'embarquement des passagers.

Sérieusement embêtés par des vendeurs et vendeuses des marchés pirates qui avaient envahi tous les espaces, leur réservés, les piétons peuvent à présent circuler librement et faire du lèche-vitrine comme par le passé. Des agents de l'ordre font des rondes permanentes pour faire respecter les instructions de l'autorité urbaine interdisant le fonctionnement des marchés pirates dans le périmètre du Marché Central.

Entre-temps, un tracteur de la RASKIN (Régie d'Assainissement de Kinshasa), est à l'œuvre sur l'avenue Itaga pour rouvrir cette artère à la circulation routière. C'est le même constat sur l'avenue du Commerce, où les vendeurs ambulants et ceux ayant envahi les devantures des magasins ont été déguerpis.

Il y a lieu de signaler que le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, s'était rendu le dimanche 2 février 2020 au Marché central pour se rendre compte de l'évolution des travaux d'assainissement dans ce centre de négoce. Il s'agit du curage des caniveaux, de l'évacuation des immondices et du démantèlement des marchés pirates.

Les populations environnantes ont salué non seulement la présence de l'autorité urbaine sur terrain, mais aussi l'initiative, tout en exprimant le vœu de voir les routes dégagées ne plus être « occupées » par des vendeurs et vendeuses anarchistes.

A ce sujet, des curieux qui ont fait le tour du périmètre du Marché Central ont observé un retour feutré de quelques têtes brûlées sur l'avenue Bokassa, dans l'espace compris entre les avenues de Kabambare et de Commerce. Dans le cas de la moindre faille dans le dispositif de surveillance, il faut craindre le retour en force de tous les marches pirates dans les tout prochains jours.

Après le marché central, le cortège du gouverneur a pris la route des Poids lourds, où un sérieux coup de balai a été donné, et qui se poursuit régulièrement sans relâche. Rappelons que sur cette voie, la Régie d'Assainissement de Kinshasa(RASKIN) organise nuit et jour l'évacuation des déchets venant de différentes décharges publiques.

Pour boucler sa tournée d'inspection, il s'est rendu dans la commune de Limete pour contrôler le travail d'aménagement des jardins publics le long du boulevard Lumumba. Jean-René Ekofo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.