Congo-Kinshasa: Le Royal restitué à la CNSS - Rentabiliser l'acquis

5 Février 2020

C'est le vendredi 1er février 2020 que la nouvelle est tombée lors du Conseil des ministres. L'immeuble « Le Royal » a été restitué à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Bien qu'appartenant à cette société d'Etat, l'immeuble précité avait fait objet d'une appropriation de la part de l'Etat, avec la bénédiction de certains dignitaires du régime précédent.

Avec ce bien immobilier inattendu, les gestionnaires de la CNSS se trouve face au défi de sa réhabilitation et de sa rentabilisation, au profit de la trésorerie de leur entreprise, du personnel et de leurs partenaires sociaux, avec en tête, les pensionnés, mais aussi le trésor public. Désormais, l'immeuble " Le Royal" devrait produire des ressources financières susceptibles de compenser, tant soit peu, le manque à gagner enregistré pendant plusieurs décennies.

Le staff et le personnel de la CNSS devraient se réjouir d'avoir récupéré, in extremis, un bien immobilier qui semblant à jamais perdu. Le vœu du grand nombre et du staff de la CNSS est qu'on fasse bon usage de « Le Royal », en évitant les pratiques malsaines consistant à distribuer gratuitement des appartements aux membres de familles, amis et connaissances, ou à les vendre, à vil prix, à leurs parrains politiques. Le fâcheux précédent de l'ancien ministre de l'Urbanisme et Habitat, Kokonyangi, coupable de la désaffectation d'un nombre inestimable de villas du patrimoine privé de l'Etat, est assez éloquent pour les convaincre de ne pas tomber dans l'abus des biens sociaux de leur entreprise.

La « rétrocession » de l'immeuble « Le Royal » à la CNSS devrait aussi constituer, pourquoi pas, le point de départ de la campagne de recensement des bâtiments de cette société publique spoliés par des tiers, avec la bénédiction d'anciens membres du gouvernement ou des dignitaires du « kabilisme ». Car « Le Royal » ne doit pas être l'unique immeuble de la CNSS ayant fait l'objet d'une expropriation anarchique, à Kinshasa comme en provinces.

On rappelle qu'après le Conseil des ministres de vendredi dernier, le vice- premier ministre et ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo Mambeke, a eu une séance de travail avec la ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, Néné Nkulu, ainsi qu'avec la directrice générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, Agnès Mwad Nawej Katang. Au cours de cette rencontre, le vice- premier ministre et ministre du Budget a fait savoir que tous les services de l'Etat fonctionnant dans l'immeuble « Le Royal » devraient être évacués incessamment et replacés dans un autre bâtiment de cette société, moyennant des contrats de bail à charge du trésor public.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.