Seychelles: La Banque mondiale aide les Seychelles à lutter contre l'érosion côtière

La Banque mondiale aidera les Seychelles en fournissant des experts et un soutien financier pour aider la nation insulaire à faire face à l'érosion côtière due au changement climatique, a déclaré mardi un haut responsable.

Le directeur régional pour les Seychelles à la Banque mondiale, Mark Lundell, a déclaré aux journalistes que la Banque mondiale mobiliserait des experts dans le mois ou les deux prochains mois à venir pour évaluer l'ampleur de la situation aux Seychelles.

"Nous devons chercher un partenaire de développement pour le financement car il existe un plan d'investissement pour l'érosion des zones côtières pour le pays qui a été finalisé en 2019", a-t-il déclaré.

M. Lundell a déclaré qu'il fallait autant de financement pour lancer ce plan le plus rapidement possible et prendre de l'ampleur afin que d'autres partenaires de développement prennent conscience de l'impact du changement climatique sur les petits États insulaires en développement (SID) et puissent soutenir la mise en œuvre du plan complet.

Le responsable de la Banque mondiale a rencontré le président Danny Faure mardi à State House pour discuter de la question.

Selon State House, M. Faure a souligné les dégâts causés par les marées extrêmement hautes de l'année dernière qui se poursuivent jusqu'à présent.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien, ont connu une marée haute de 1,9 mètre l'année dernière.

M. Faure a souligné que le pays souhaiterait une expertise technique dans le secteur de l'environnement côtier pour l'aider à déterminer les stratégies et les projets nécessaires pour atténuer l'impact sur les zones les plus touchées.

"Une fois ceux-ci identifiés, le gouvernement serait mieux placé pour trouver des financements et assurer leur mise en œuvre", a déclaré M. Faure.

M. Lundell a informé le président des réunions qu'il a eues avec des fonctionnaires lors de sa visite. Il a félicité le gouvernement des Seychelles pour la mise en place du Blue Economy Council et les travaux du Blue Investment Fund.

Considérées comme un champion du monde dans la préservation de l'environnement, les Seychelles sont déjà engagées dans des activités qui aideront à préserver le littoral ou les zones qui ont été touchées par une forte érosion.

Actuellement, le Département du climat travaille à prévenir l'érosion côtière dans le district ouest d'Anse Boileau, où une digue a été construite pour lutter contre les inondations lors des marées hautes et des fortes pluies dans la région.

Des travaux sont également en cours sur une route le long de la côte du district de Takamaka, dans la partie sud de l'île principale de Mahé. Dans ce domaine particulier, le département utilise le blindage rocheux.

Les autorités des Seychelles ont constaté que la façon dont le développement des infrastructures se fait le long de la côte est l'un des facteurs conduisant à l'érosion côtière.

Dans un récent entretien avec la SNA, le chef de l'adaptation au climat, Jean-Claude Labrosse, a déclaré: "Nous devons prendre en compte les graves effets néfastes provenant de la mer qui affecteront notre développement. Si nous sommes dans une position où nous avons besoin pour ralentir notre développement, nous devons le faire. Plus nous avancerons vers la mer, plus nous subirons l'impact de l'érosion. "

Les Seychelles dépendent du bon fonctionnement de ses écosystèmes terrestres et marins pour leur développement économique et leur bien-être social. Si ces écosystèmes sont affectés par le changement climatique, alors l'industrie du tourisme, le principal contributeur à l'économie des Seychelles, seront également affectée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.