Niger: La Première Dame Dr Malika ISSOUFOU mobilise les synergies des bailleurs et des acteurs pour mettre fin au désastre du cancer

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou mobilise et accélère la cadence. Elle n'a cessé de poursuivre l'offensive diplomatique à l'échelle internationale, en mobilisant toutes les synergies intervenant dans la prévention ou la prise en charge de ce fléau. La Présidente de la fondation Tattali Iyalli, a beaucoup œuvré et "pesé de son poids" pour donner aux différentes missions de suivi technique la chance de réussite». Sa Fondation accompagne les efforts du gouvernement nigérien dans le cadre de la prévention à travers la formation du personnel médical, l'organisation des campagnes de sensibilisation, le dépistage précoce et le plaidoyer pour l'obtention de certains vaccins.

Le Président nigérien SE. Issoufou Mamadou fait de la lutte contre le cancer une priorité majeure, comme il l'a si bien réaffirmé lors de l'évènement parallèle sur le cancer organisé par les premières Dames, en marge du sommet de l'Union africaine début juillet 2019 en déclarant en ces termes «nous avons décidé de mener une véritable guerre contre le cancer».

La Journée mondiale de lutte contre le cancer, une mobilisation accrue

Cette journée organisée par l'OMS et l'Union internationale contre le cancer (UICC) est consacrée à la prévention, la détection et le traitement du cancer. Elle est mise à profit par les différents acteurs pour communiquer sur les moyens de prévention, de dépistage et de traitement de cette maladie qui tue quelque 7,6 personnes à travers le monde.

D'après les statistiques de l'OMS, plus de 12 millions de nouveaux cas sont enregistrés chaque année de par le monde. Le cancer est responsable d'un (1) décès sur huit (8), soit une mortalité supérieure à celle du Sida, de la tuberculose et du paludisme réunis.

L'OMS estime que le cancer a fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015. «Au Niger, d'après cette organisation, on assiste à une progression de l'incidence avec 56,3 cas pour 100.000 femmes en 2008 à 71 cas pour 100.000 femmes en 2012. En 2014, il y aurait 4600 décès imputables au cancer dont 52% étaient des femmes. Les mêmes sources ont estimé en 2015 plus de 11.000 nouveaux cas de cancer au Niger, 9,6% de risque de développer un cancer à la naissance, 8,2% de risque de mourir de cancer avant l'âge de 75 ans», souligne le ministre de la Santé publique, qui prenait part à la cérémonie. L'offensive sociale et diplomatique de Dr Lalla Malika ISSOUFOU hors du Niger prend de l'épaisseur. Signalons, il y'a une semaine, en marge des travaux de la 40ème session du conseil exécutif de l'Isesco qui se sont tenus à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, la première Dame du Niger Dr Lalla Malika Issoufou, avait reçu le 29 janvier dernier, une délégation des épouses des diplomates des pays africains accrédités à Abu Dhabi, des nigériennes résidants à Dubaï, avant de participer à un dîner de gala officiel offert à son honneur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.