Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - La MONUSCO forme près de 500 soldats congolais en techniques de guerre dans la jungle

communiqué de presse

BENI, 6 février 2020 - Près de 200 soldats et officiers des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont reçu, le 5 février dernier, des brevets, après avoir été formés pendant 3 mois, en techniques et stratégies de guerre dans la jungle par des instructeurs brésiliens déployés au sein de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en république démocratique du Congo (MONUSCO). Au total, près de 500 militaires congolais ont été formés depuis le début de ces formations, il y a quelques mois.

Ce 5 février 2020, ce sont 173 soldats et officiers FARDC, impeccablement habillés, qui ont reçu leurs parchemins des mains des responsables militaires et civils de la MONUSCO, des FARDC, mais aussi des autorités civiles, notamment le Maire de la ville. C'était aussi en présence des représentants de la société civile et des médias de Beni.

En remerciant les formateurs brésiliens pour le travail qu'ils ont accompli au Congo, le général Fall Sikwabe, Commandant de la 3e zone de défense des FARDC, a rassuré la MONUSCO sur l'impact de cette formation au sein des FARDC : « Nous avons déjà commencé à avoir de bonnes choses, car je vous informe que les premières compagnies que vous avez formées commencent déjà à donner de bons résultats dans la jungle du triangle de la mort, car nous avons commencé à avoir des précisions sur l'ennemi grâce aux unités que vous avez formées », a déclaré l'officier militaire congolais.

Pour sa part, le maire de la Ville de Beni, M. Nyoni Bwanakawa, estime que cette formation est "la preuve palpable de la franche collaboration entre la MONUSCO et les FARDC dans le cadre de leur partenariat pour faire face à ceux qui massacrent les civils".

Le chef de bureau de la MONUSCO, Omar Aboud a félicité les bénéficiaires pour leur courage et abnégation, les invitant à « être fiers des connaissances acquises qu'ils doivent mettre au service de leur pays, du peuple de Beni et de la RDC en général ».

Il faut noter que cette formation est la deuxième du genre, après celle qui a eu lieu il y a quelques mois, toujours à Beni. Ce sont au total près de 500 officiers, sous-officiers, soldats qui ont été formés comme formateurs pour dupliquer toutes les tactiques, techniques et stratégies apprises auprès des soldats de rang. L'objectif est de créer un corps d'élite bien aguerri en combats de jungle au sein des FARDC.

Les militaires bénéficiaires de la formation ont été sélectionnés par l'Armée congolaise, conformément à la politique de diligence voulue en matière des droits de l'Homme des Nations Unies. En effet, les bataillons concernés par ces formations ont tous reçu une série de formations sur les Droits de l'homme et le Droit International Humanitaire et la prise en compte de la dimension Droits de l'Homme dans les opérations militaires.

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.