Congo-Kinshasa: Festival Amani 2020 - Les organisateurs limitent la vente de billets à trois pièces maximum par personne

L'annonce a été faite devant la presse de Goma, ce jeudi 6 février 2020, par Guillaume Bisimwa, directeur de l'ASBL Festival Amani dont la 7ème édition se tiendra du 14 au 16 février 2020, au Collège Mwanga de Goma.

Cette limitation de la vente des billets à trois pièces maximum par personne, figure parmi les innovations de cette 7ème qui vient répondre aux plaintes manifestées par des nombreux festivaliers, lors des éditions précédentes sur la revente des billets par des tierces personnes, à un prix trop exorbitant le jour du festival.

« Nous avons reçu beaucoup de plaintes de la part des festivaliers surtout lors de l'édition précédente. Ils ont fait face à un groupe de gens qui, après avoir acheté plusieurs dizaines de billets, les revendaient à la porte du festival à 5$ le billet voir même plus. Alors que le prix officiel reste 1$ à chaque édition depuis 2014 », relève Guillaume Bisimwa.

En revanche, il a rassuré aux 36.000 festivaliers attendus cette année durant ces trois jours, qu'une équipe de sécurité du Festival Amani veillera à ce que cela ne se reproduise plus.

« Nous allons sillonner dans le périmètre du collège Mwanga durant ces jours pour enquêter et détecter ces personnes qui oseront revendre des billets à des prix exorbitants. Si nous mettons la main sur de telles personnes, nous allons les ravir tous les billets qu'elles possèdent. Il y a même ceux-là qui fabriquent des faux billets. Nous allons veiller sur tout ça », renchérit-il.

À Goma, la population se mobilise pour participer à ce festival qui met autour de la scène du collège du Mwanga des artistes musiciens venus de partout dans le monde, pour relayer le message de paix dans cette partie de la République démocratique du Congo qui fait face à l'insécurité récurrente.

correspondant à Goma

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.