Congo-Brazzaville: Formation qualifiante - L'Agence de coopération technique française appuie le Congo en matière d'emploi

Le directeur du département du capital humain du développement social, Frédéric Sansier, a réaffirmé le 6 février l'engagement de l'Agence à appuyer le Congo dans le domaine de l'emploi lors de sa visite au Centre de formation et d'apprentissage (Cefa), en compagnie du conseiller à la formation qualifiante, Camille Nziengui Mabika.

En effet, il a indiqué : « Ce que nous faisons depuis un certain nombre d'années au Congo est d'appuyer les différents Cefa pour faire bénéficier nos partenaires de l'expérience afin de faire évoluer les structures de formations pour qu'elles répondent aux besoins des entreprises ».

L'Agence de coopération technique créée par les pouvoirs publics français, poursuit-il, met à la disposition des pays partenaires l'expertise dont elle dispose en matière d'emploi, de protection sociale et d'accompagnement de réforme du système éducatif.

Il a, par ailleurs, souligné que la création de l'Agence congolaise pour l'emploi (ACPE), du Fonds national à l'employabilité et l'apprentissage (Fonea) ainsi que les Cefa doit faire de telle sorte que les entreprises trouvent des compétences adaptées aux besoins qui répondent aux marchés de l'emploi de manière générale permettant aux jeunes chercheurs d'accéder à des emplois pérennes.

Interrogé sur l'accompagnement de ces centres, Frédéric Sansier a annoncé que le ministre est en train de développer une feuille de route en étroite collaboration avec les directeurs généraux du Fonea, de l'ACPE, avec l'appui de l'expertise France pour l'emploi qui identifie les différents jalons permettant de structurer un dispositif à mettre en place.

La directrice Europe et Relations internationales Pôle-Emploi-France, Florence Dimontier, a, de son côté, souligné la structuration des agences Fonea, ACPE et bien d'autres afin de parler d'une réforme engagée axée sur la formation.

Les enjeux de l'Agence congolaise pour l'emploi, poursuit-elle, nécessitent la visibilité, l'accès au service pour les demandeurs d'emploi et des entreprises, ainsi que la transparence du marché du travail.

Notons que la descente dans ce centre de formation et d'apprentissage s'est déroulée après une séance de travail avec le ministre de l'Enseignement technique, professionnel, de la Formation qualifiante et de l'Emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.