Algérie: Futsal - Le sport "ne doit pas se mettre au service d'un Etat, le Maroc"

Paris — L'Association des Amis de la RASD (AARASD) a dénoncé, jeudi, la tenue du tournoi de futsal à El Ayoune, en territoire sahraoui occupé, à l'initiative de la CAF (Confédération Africaine de Football), affirmant que le sport "ne doit pas se transformer" en outil politique de propagande et se mettre au service d'un Etat occupant, le Maroc.

"Commencé le 28 janvier 2020, il tourne à la farce cruelle. Le football, sport si populaire, doit-il se mettre au service d'une occupation et à la botte d'un Etat, le Maroc, qui instrumentalise la tenue d'une épreuve sportive africaine ?", s'interroge l'AARASD.

L'Association des Amis de la RASD a par ailleurs exprimé sa "préoccupation" par la répression d'un récent rassemblement des Sahraouis à El Ayoune occupée pour protester "vigoureusement" contre l'organisation d'un tel tournoi.

"Les Sahraouis ont organisé le 30 janvier 2020 un rassemblement à El Ayoune occupée pour protester vigoureusement contre l'organisation d'un tel tournoi, et pour en appeler à la Communauté internationale et surtout à l'Union africaine. Cette dernière avait déjà indiqué son désaccord avec ces provocations marocaines au Sahara occidental occupé, à l'occasion notamment de la tenue du forum de Crans Montana", a indiqué l'AARASD sur son site.

A la suite du rassemblement, "nous venons de recevoir des nouvelles préoccupantes ! Le rassemblement comme à chaque fois a été violemment empêché, et le public du tournoi est surtout composé de policiers", a-t-elle poursuivi, ajoutant que "la police a encerclé les maisons des familles sahraouies connues pour leur engagement en faveur de l'autodétermination et, comme à chaque fois, a provoqué des dégâts et tenté d'intimider par leur violence ces militants résolus".

L'Association des Amis de la RASD "salue ces militants courageux" qui depuis 1976 n'ont jamais cessé de militer pour leur indépendance. Elle souligne qu"'un tel engagement a toujours un prix dans un territoire colonisé: licenciements, difficultés multiples pour leurs enfants de suivre leurs études, arrestations, emprisonnement, exil forcé".

Elle dénonce en outre l'"impunité d'une occupation" que la Communauté internationale "semble le plus souvent ignorer", et "appelle l'Union africaine et les organisations sportives africaines à plus de vigilance". En effet, le sport "ne doit pas se transformer en outil politique de propagande et se mettre au service d'un Etat voyou", a conclu l'AARASD, en référence à l'organisation, vivement contestée, de la coupe d'Afrique des nations de futsal (football en salle) 2020 dans la ville sahraouie occupée à Laayoune.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.