Congo-Brazzaville: Spectacle - «Te sens-tu Congolais ? », un concept unificateur

Trois artistes musiciens du Congo Brazzaville ont décidé d'organiser ensemble, courant ce mois de février, trois concerts gratuits afin de communier sans ambages avec leur public, dans trois localités différentes.

Il s'agit de la triade composée des trois artistes, trois villes du Congo ainsi que de trois lettres M (Makhalba, Mixton et Mochristo). Les trois artistes ont, en effet, jugé bon d'unir leur talent, leur savoir-faire et leur force sur une même scène pour allumer le feu musical, comme ils savent bien le faire. Ces trois concerts inédits se tiendront respectivement, le 15 février, à Pointe-Noire au stade Kokolo-Copa de Mvou-Mvou, le 22 du même mois au cinéma Canal Olympia de Poto Poto à Brazzaville et le 29 février, c'est-à-dire le dernier jour du mois, à Dolisie, précisément au rond-point du Cercle culture.

Ce regroupement circonstanciel n'est pas le debut de la formation d'un collectif, mais juste un rapprochement des trois artistes de la musique urbaine qui rêvent le développement de leur art. Chacun poursuivra son chemin personnel. L'affiche de ces concerts qui sont totalement gratuits annonce et présente bien le côté unificateur mais aussi ambiant de ces grands moments de symbiose. « Ponton, Brazza et Dolisie en feu avec les bana mboka », averti l'affiche.

Ce genre d'initiative, qui est très rare dans la culture congolaise, surtout dans le monde de la musique qui connaît des divisions sans cesse, mérite un accompagnement effectif des acteurs de la culture et des mélomanes de la bonne musique. Chacun dans son style, tentera d'enflammer et d'aiguer les spectateurs qui vont honorer ces rendez-vous du mois des amoureux.

Junior Serge Elion-Nkou, dit Makhalba Malecheck, fait actuellement parler, surtout avec son dernier titre"Rambolo". Il pense que « Te sens-tu Congolais ? » est un élément déclencheur pour leur permettre d'enregistrer des chansons, partager des évènements et continuer de travailler ensemble, dans certaines circonstances. « L'objectif est de faire à ce que les artistes congolais soient unis comme ailleurs, qu'on se batte pour le même combat car notre concurrence est à l'extérieur », nous a -t-il confié.

Pour sa part, Mixton, de son vrai nom Michael Mbama, prépare son deuxième album et continue de cartonner sur les réseaux sociaux mais aussi sur les différents classements des chaînes de télévision et de radio avec le son intitulé "Comme dans un rêve" , une anthologie qui surfe entre rumba et rap, le tout dans une mélodie bien assaisonnée d'amour. L'homme qui se surnomme « mingui mingui flow » et membre du label Nouvel ordre musical souhaite que les Congolais s'approprient de ces trois dates. « C'est dans le sens du patriotisme. Une façon de soutenir et consommer ce qui vient de ton pays », a précisé l'artiste. MLG Mouchristo, auteur des chansons comme "Tule Kule", " Lala ka Boyé" ou "Mabe" promet également d'extérioriser tout son talent afin de satisfaire les fidèles de son style musical qui est a cheval entre coupé décalé et hip-hop.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.