Madagascar: Commune urbaine de Fianarantsoa - Mise en place d'un centre mondial de production de logiciels de gestion

Le groupe Manao va recruter environ 200 personnes dont 150 développeurs d'ici à cinq ans. Il priorisera les étudiants sortants de l'ENI et de l'EMIT.

Un protocole d'accord a été signé dernièrement entre la commune urbaine de Fianarantsoa et le groupe Manao. L'objectif consiste à mettre en place un centre mondial de production de logiciels de gestion dans cette ville, plus précisément au plus près des deux écoles d'informatiques très performantes de Fianarantsoa, à savoir l'ENI (Ecole Nationale d'Informatique) et l'EMIT (Ecole de Management et d'Innovation Technologique). Ce projet permet de créer environ 200 emplois d'ici à cinq ans dont 150 développeurs, selon les promoteurs.

Obligations. Cet accord a été signé notamment entre Esther Ratsimbazafy, le nouveau maire de la commune et Pascal Amet, le président du groupe Manao., et ce, grâce à l'intervention du député Guillaume Raveloson. Les obligations de la commune consistent ainsi à mettre à la disposition de cet opérateur français oeuvrant dans le secteur de TIC (Technologie de l'Information et de la Communication), des locaux lui permettant de s'implanter dans la ville de Fianarantsoa pour une durée de deux ans. Cette collectivité territoriale décentralisée se charge en même temps de faciliter l'accès à l'énergie et à l'internet pour que cette entreprise puisse installer une première équipe de 30 développeurs.

En contrepartie, les obligations du groupe Manao visent à mettre gracieusement à la disposition de la commune urbaine de Fianarantsoa des développeurs pour moderniser et numériser les services administratifs de cette collectivité dans le cadre de la mise en place de l'e-gouvernance.

Développeurs sortants des écoles. Il faut savoir que le groupe Manao va créer des emplois locaux dans la région Haute Matsiatra. En effet, les développeurs qui seront embauchés dans le cadre de ce projet, sont constitués majoritairement par des étudiants sortants de l'ENI et de l'EMIT.

En outre, de nombreux stages de fin d'études seront également proposés aux étudiants qui se spécialisent notamment dans le domaine de l'informatique au sein de ces deux grandes écoles. Ce qui permettra de créer une filière d'excellence en informatique au niveau local, d'après toujours les explications des promoteurs de ce projet de grande envergure. Les atouts potentiels de la ville de Fianarantsoa sont ainsi bien valorisés.

Equilibre. Par ailleurs, les deux écoles concernées et le groupe Manao vont en même temps développer des programmes de recherche en informatique pour pouvoir progresser techniquement, sans compter la modernisation de la gestion de la commune urbaine de Fianarantsoa. De son côté, le Gouverneur de la région de Haute Matsiatra, Lova Narivelo Razafindrafito, a donné feu vert à la mise en œuvre de ce projet. Il a considéré qu'il y avait un équilibre entre l'aide technique fournie par la collectivité à la société et les services de développement apportés en contrepartie par le groupe Manao à celle-ci.

Notons que le groupe Manao est implanté en France, plus particulièrement à Montpellier et à Madagascar. Il a décidé de mettre en place le centre mondial de production de logiciels de gestion à Fianarantsoa compte tenu de la qualité et de la compétence des jeunes malgaches dans le domaine des TIC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.