Togo: La SAD dénonce un « acharnement » et les « allégations mensongères » contre ses activités

« Sans fondement et donc ne se reposent sur aucune investigation sérieuse, et dénotent donc d'un montage grotesque dont les motivations nous sont inconnues », c'est en ces termes que la SAD Togo (Société Africaine de Dragage) a balayé du revers de la main, les diverses allégations dont certains en fond échos et même à travers des journaux, ces derniers moments.

Pour la société qui réagissait à travers un communiqué, et qui se veut imperturbable vu que ses activités sont menées en conformité de l'arrêté N°009/MERF/CAB/ANGE/DEIE/CCE du 03 mars 2016, et du permis d'exploitation par arrêté N°31/MME/CAB/DGMG/2016 du 07 juin 2016, à elle délivré par les autorités compétentes, et aussi de l'accord préalable des autorités locales notamment, du conseil préfectoral des Lacs, des chefs des villages Dagué, Agbodan et Amédéhoèvé, et sont soumises à un suivi trimestriel de l'ANGE (Agence Nationale de Gestion de l'Environnement), elle dit être « à la disposition de toute personne pour plus d'amples informations ».

Voici le communiqué...

Lomé, le 07 Février 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE

Depuis un certain temps, il nous a été donné de constater un acharnement sur fond d'allégations mensongères d'un groupuscule de personnes contre la Société Africaine de Dragage (SAD TOGO) sur l'exploitation du sable en cours à Dagué/ Amédéhoevé.

Le comble, dans sa parution N°004 du 07 Février 2020, le journal « Le Détective » publiait un titre ronflant, un article truffé de contre-vérités avec carrément l'image d'une autre carrière en lieu et place de celle de notre site de Dagué/Amédéhoevé.

Cet état de choses prouvent à suffisance que les arguments avancés par les détracteurs des activités d'extraction de sable en cours sur le lac Togo, sont sans fondement et donc ne se reposent sur aucune investigation sérieuse, et dénotent donc d'un montage grotesque dont les motivations nous sont inconnues.

La SAD TOGO tient à rappeler qu'avant le démarrage de ses activités dans la zone, elle a suivi toutes les procédures en la matière, sous la coupole des hautes autorités des mines et de l'environnement, lesquelles démarches ont été sanctionnées par l'obtention d'un certificat de conformité environnementale par arrêté N° 009/MERF/CAB/ANGE/DEIE/CCE du 03 mars 2016, et d'un permis d'exploitation par arrêté N°31/MME/CAB/DGMG/2016 du 07 juin 2016. Tout ceci, avec l'accord préalable des autorités locales notamment, le conseil préfectoral des Lacs, les chefs des villages DAGUE, AGBODAN et AMEDEHOEVE.

Un suivi trimestriel est fait par de l'Agence Nationale de Gestion de l'Environnement (ANGE).

La SAD TOGO dans sa responsabilité sociétale ne cesse de multiplier des initiatives allant dans le sens de l'amélioration des conditions de vie des populations riveraines. Elle se met à la disposition de toute personne pour plus d'amples informations.

Elle remercie sa clientèle pour la confiance.

LA DIRECTION GENERALE

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.