Cote d'Ivoire: Coopération - Le Chef de l'État a échangé avec le Secrétaire général de l'Onu

9 Février 2020

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a échangé, le samedi 8 février 2020, avec Antonio Guterres, Secrétaire général de l'Onu. La rencontre avait pour cadre le siège de l'Union africaine. De bonnes sources, Les deux personnalités ont examiné la coopération entre les Nations unies et la Côte d'Ivoire.

Rappelons que cette dernière a été, de janvier 2018 à décembre 2019, membre non permanent du Conseil de sécurité de l'Onu.

Au cours de son mandat, la Côte d'Ivoire a partagé son expérience de sortie de crise avec les autres pays du monde. Les Casques bleus ont quitté le pays en juin 2017 et tous les observateurs ont parlé de success story.

La rencontre de samedi a été aussi l'occasion pour le Président Ouattara et pour Antonio Guterres d'évoquer les questions régionales, notamment la lutte contre le terrorisme. La sous-région fait présentement face aux attaques répétées de djihadistes. Il urge de trouver des solutions pour que les populations retrouvent la quiétude.

La Côte d'Ivoire est fortement impliquée dans cette lutte, eu égard à la présence de militaires ivoiriens au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.