Cote d'Ivoire: Energie solaire et énergies nouvelles - Une plateforme de recherche en construction à l'Inphb

Le vendredi 7 février 2020, un accord de partenariat entre l'Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (Inphb) et l'Institut de recherche en énergie solaire et en énergie nouvelle (Iresen), a été signé pour la matérialisation du projet de construction d'une plateforme de test, de recherche et de formation en Côte d'Ivoire.

Qui sera dédiée au développement et à la validation des technologies solaires pour la production de l'énergie, le traitement de l'eau et le secteur agricole.

La construction de cette infrastructure sur le site de l'Inp Sud portail 4 coûtera près de 3 milliards de nos francs aux partenaires marocains et l'OCP. Prévu pour finir dans six mois, le chantier a fait objet de visite après la signature dudit accord.

Sur le site, Badr Ikken, directeur général d'Iresen, a expliqué aux hommes de média l'importance de cette réalisation en terre ivoirienne.

« Nous sommes contents d'être ensemble avec nos partenaires de l'Inphb où sur le campus de l'Inphb de Yamoussoukro, nous aurons la première plateforme de test, de recherche, de formation dans le domaine des technologies solaires ; qui est en train d'être construite et installée ici au niveau de l'Afrique de l'Ouest.

Au niveau de cette plateforme, il y a des laboratoires pour la caractérisation de composants solaires notamment les modules de photovoltaïques, les onduleurs, tous les composants de l'énergie solaire, il y aura des laboratoires, il y aura aussi des pièces de formation.

Et ce qui est important, c'est qu'il y aura des laboratoires extérieurs ; donc nous aurons plusieurs projets pilotes qui couvrent les différentes technologies solaires ; les technologies solaires photovoltaïques, les technologies solaires photovoltaïques à concentration, les technologies solaires thermiques, les technologies solaires thermiques à concentration pour des applications qui sont en relation avec la production de l'électricité ou pour le traitement des eaux saumâtres et cette plateforme va servir à former les jeunes à avoir une formation pratique ; mais également aussi cette infrastructure va permettre la recherche appliquée sur des équipements de pointe ; cette infrastructure va servir aussi à l'innovation régionale donc développer des technologies adaptées à nos besoins, adaptées à nos conditions climatiques ici qui sont semi-tropicales et développées par nous, développées par de jeunes Ivoiriens, des chercheurs ivoiriens en partenariat avec tous les acteurs qui se sont mobilisés pour mettre en place ce projet… » a-t-il présenté le projet avant de relever que « ces infrastructures vont également servir à certifier des composants de l'industrie solaire » « c'est une plateforme qui pourra servir au niveau de toute la région pour l'Afrique de l'Ouest. » Koffi N'guessan, Dg Inphb, s'est dit heureux de voir aboutir ce partenariat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.