Afrique: Gouvernance et gestion financière - Un audit accablant pour Ahmad et la CAF ?

Le président de la CAF Ahmad Ahmad

Encore des secousses à la CAF (Confédération africaine de football). Ce week-end, de nombreuses publications ont commenté le rapport d'une cinquantaine de pages. Les résultats dénonceraient une mauvaise gouvernance et gestion financière au sein de l'instance continentale.

D'après notamment le New York Times qui indique avoir lu le rapport d'audit du cabinet PwC, il s'agirait de « possibles abus de pouvoir« , et des « ajustements frauduleux potentiels« . Et l'audit part depuis 2015 où le Camerounais Issa Hayatou était encore président à 2019. Plusieurs documents comptables sont « peu fiables peu digne de confiance ».

Alors que les rumeurs et autres accusations allaient bon train sur les réseaux sociaux et dans les médias, la CAF est sortie de son mutisme dimanche. « Les réformes structurelles de la CAF continueront malgré les tentatives de dérailler ce processus par presse interposée. Le Comité Exécutif de la CAF se réserve par ailleurs le droit de poursuivre en justice tous les auteurs d'allégations mensongères et non fondées qui circulent depuis quelques jours dans la presse et sur les réseaux sociaux « .

Quelques heures plus tôt, le Libérien Musa Hassan Bility, membre du Comité exécutif de la CAF banni pour 10 ans par la FIFA pour corruption et détournements de fonds de développement est également monté au créneau. Il relève des faits graves contenus dans le rapport d'audit et demande sa publication. Puis il espère que les auteurs reconnus coupables seront sanctionnés.

Cet audit commandité par la FIFA est issu de la collaboration avec la CAF qui a résulté à la nomination de Fatma Samoura comme Déléguée générale pour l'Afrique pendant les 6 derniers mois.

A un de nouvelles élections pour la présidence de la CAF, l'administration d'Ahmad est mise à rude épreuve avec ce rapport.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.