Sénégal: Nsia Banque CI - Lancement de l'opération de titrisation de créances

Nsia Banque CI réalise une opération de titrisation de créances portant sur un montant total de 40 milliards FCfa du 7 février au 6 mars 2020. Elle devient ainsi le premier établissement bancaire de la région à se refinancer sur le marché de l'Uemoa avec ce mécanisme.

À compter du 7 février 2020, Nsia Banque CI lance l'émission d'un fonds commun de titrisation de créances dénommé fctc Nsia banque 7% 2020-2025.

Selon un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), les titres à émettre se composent de 4.000.000 d'obligations, d'une valeur nominale de 10.000 fcfa, avec une maturité de 5 ans (60 mois) et un taux de rendement annuel de 7%.

«Nsia Banque CI, acteur bancaire innovant et attractif premier acteur bancaire régional à avoir recours à ce type d'opération autorisé depuis le règlement uemoa de 2010, Nsia Banque CI a obtenu l'agrément du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (crepmf) le 21 janvier 2020, lit-on dans le communiqué.

«Nous sommes fiers d'avoir été mandatés par Nsia Banque CI pour structurer et arranger cette opération de titrisation de créances. C'est une grande première pour le secteur !

Elle positionne Nsia Banque CI en précurseur régional et souligne sa capacité à faire preuve de créativité et d'ingéniosité au profit de ses clients.

Cette émission permettra, notamment, à la banque d'optimiser sa consommation de fonds propres tout en consolidant sa capacité d'intervention.», explique Serge Tidiane Diop, administrateur directeur général de Africa Link capital structuration.

Gage de crédibilité et d'attractivité, cette première opération, explique-t-on, compte comme investisseur de référence la Société financière internationale (Sfi), membre du Groupe de la Banque mondiale, qui a obtenu l'accord de son Conseil d'administration, à l'effet d'intervenir à hauteur d'un montant de 17,5 milliards FCfa.

Selon le document, la titrisation des créances de Nsia Banque CI lui permettra d'augmenter sa capacité de financement afin de répondre à la forte demande de crédit en provenance des Pme de Côte d'Ivoire.

Ces dernières, précise-t-on, représentent, à l'échelle nationale, 80% des entreprises, mais seulement 12% des financements accordés par les banques.

De plus, la Banque mondiale estime que le financement du secteur privé en Côte-d'Ivoire est encore inférieur à la moyenne mondiale de 88%.

Dès lors, cette opération permettra à Nsia Banque CI de contribuer au renforcement du niveau de financement de l'économie à travers les Pme tout en participant à la création d'emplois en Côte d'Ivoire.

Une place particulière sera faite aux Pme dirigées par des femmes afin d'accroître l'impact de l'intervention de la banque dans le domaine de l'inclusion financière et de la lutte contre la pauvreté.

«Cette opération marque la volonté de la banque, et plus largement du Groupe Nsia, de soutenir les économies africaines confrontées au défi du financement de leur développement», soutient Léonce Yacé, directeur général de Nsia Banque CI.

«L'appel public à l'épargne est ouvert du 7 février au 6 mars 2020, à tout investisseur, personne physique ou morale, résidant dans la zone Uemoa ou à l'étranger.

Le Fctc Nsia Banque 7% 2020-2025 sera géré par Africa Link capital titrisation, leader sur le marché de l'Uemoa en la matière. Le syndicat de placement est constitué de l'ensemble des Sgi

de la zone et a pour chef de file la Sgi Nsia Finance. Enfin, le Fctc fera l'objet d'une cotation sur la Brvm au terme de la période de souscription », renseigne la même source.

Filiale du Groupe panafricain Nsia, présent dans 12 pays et leader en assurance et banque, Nsia Banque CI fait partie du pôle bancaire dudit groupe fort de 3 banques et 3 succursales en Afrique de l'Ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.