Cote d'Ivoire: Lutte contre le cancer des seins - La Fondation femmes shunamites se déploie à Yamoussoukro

10 Février 2020

La Fondation femmes shunamites en action veut renforcer la lutte contre les cancers de la femme en sillonnant toute la Côte d'Ivoire.

Le District de Yamoussoukro a accueilli le 8 février 2020 la caravane de sensibilisation et de dépistage gratuit du cancer des seins et du col de l'utérus pour le lancement des activités de la Fondation femmes shunamites.

C'est à l'espace Jean-Paul II que cette Ong a déposé ses valises aidée par les unités mobiles du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique pour lutter contre ce tueur silencieux.

Pour Beugré Wilson, représentant le maire de Yamoussoukro, Kouakou Gnrangbé Jean, la femme joue un rôle important dans la société et pour ne pas que cet écosystème s'écroule, il faut qu'elle soit bien portante.

« La femme est au cœur de notre développement économique et social. Si elle est touchée par cette maladie invalidante, c'est toute la société qui va connaître un frein, une désorganisation », prévient-il.

Beugré Wilson a demandé aux femmes de suivre les conseils du personnel médical et d'avoir une bonne hygiène de vie. « Les cancers ne sont pas une fatalité. On peut en guérir », a-t-il lancé. « La femme est porteuse et donneuse de vie.

Quand elle constate qu'une vie est menacée, elle se sent interpellée, raison pour laquelle nous, femmes de la Fondation avons décidé d'axer notre combat autour d'un sujet qui est la lutte contre les cancers de la femme », a fait savoir la fondatrice de cette Ong, Mme Beugré Phox Sylvie.

Elle a exhorté ses soeurs au dépistage. Car souligne-t-elle, « le traitement du cancer coûte excessivement cher. Si nous avons la possibilité de l'éviter ou de se faire prendre en charge très tôt, c'est le moment », invite-t-elle.

Selon la fondatrice, partant d'un constat, il ressort que la population féminine de l'intérieur est la plus exposée à cette maladie d'où le lancement des activités à Yamoussoukro. Indiquant que l'ignorance est un facteur à prendre en compte.

Mme Beugré a tenu à remercier tous ses partenaires dont l'Aibef, la Brvm, etc., qui depuis cette aventure accompagnent la fondation et a exhorté d'autres personnes à la rejoindre.

Quant au directeur départemental du district sanitaire de Yamoussoukro, Dr Jean-Claude Karamoko, il a invité les mamans à faire vacciner leur fille dès l'âge de 9 ans contre le HPV (papilloma virus) pour lutter contre le cancer du col de l'utérus. Rappelant que le vaccin est gratuit.

Le directeur de cabinet du préfet Atta Benié a ouvert officiellement les activités 2020 de la Fondation femmes shunamites en action (Sfa) en coupant le ruban.

Il salué le dynamisme dont fait preuve la Fondation pour « cette action d'ampleur ». Soulignant que « soignez une femme, c'est soigner une nation ».

Les autorités présentes à cette cérémonie ont été faites ambassadeurs de la lutte contre le cancer des seins et du col de l'utérus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.