Sénégal: Marie Aida Diop, raconte son père Alioune Diop - «Alioune Diop vient d'une famille sénégalaise typique»

10 Février 2020

Fille de feu Jean Alioune Diop, fondateur de la maison d'édition «Présence africaine», Marie Aida Diop nous fait quelques confidents sur son défunt père.

L'intérêt de cet ouvrage

«Je suis là pour représenter la maison d'édition «Présence africaine». Ce double numéro qui renferme les actes du colloque international sur le cinquantenaire de Vatican II et l'héritage d'Alioune Diop, tenu en janvier 2016.

L'intérêt de cet ouvrage, c'est d'apporter une contribution à la consolidation du dialogue social et inter-religieux au Sénégal, en Afrique et dans le reste du monde. Comme dit l'adage «nul n'est prophète dans son pays ».

Pour preuve, Alioune Diop est beaucoup plus connu en Côte d'ivoire, en Afrique centrale, aux États-Unis d'Amérique, aux Antilles que dans son propre pays.

Cependant, je peux dire que sa valeur n'est pas ignorée puisqu'il y'a dans la capitale sénégalaise, plusieurs lieux qui portent son nom. Je peux citer par exemple l'université Alioune Diop de Bambey.

C'est pour reconnaitre l'esprit de rassembleur d'Alioune Diop. Cela permet de reconnaitre l'africanité dans un monde globale ou dans un monde divers».

Alioune Diop, fils d'un imam, converti au Christianisme

Alioune Diop vient d'une famille sénégalaise typique, un père, imam de son quartier, originaire du Djolof et d'une mère saint-louisenne. Dans la famille maternelle, il y avait des chrétiens et des musulmans.

Et, certaines tantes de sa mère étaient des chrétiennes, quand il était petit, il a commencé à lire tout ce qu'il voyait dont la Bible de ses tantes chrétiennes. C'était un garçon très turbulent. En revanche, à l'adolescent, il est devenu très réservé.

Il avait une grande vie de l'intérieur, il avait aussi appris le Coran dès le jeune âge grâce à son père. Il a quitté le Sénégal pour ses études, avec comme condisciple Albert Camus.

Il a pris un cheminement intérieur très spirituel qui lui a amené à changer de religion. A son arrivée de l'Europe, l'homme fait apprendre à ses parents qu'il a embrassé une autre religion. Cependant, cette décision était très difficile mais acceptée par tout le monde».

L'esprit de rassembleur d'Alioune Diop

«Alioune Diop était engagé dans la vie politique, et il a était au cabinet d'un ancien gouverneur colonial, après son retour au Sénégal, son activité auprès de l'administration coloniale a duré seulement quelques années.

Il voulait juste montrer son engagement à servir son pays, avec le soutien de sa famille et de ses amis. Il avait une nature de rassembleur pour insister sur les aspects positifs de la vie, de la coexistence avec ses semblables.

Au-delà de son parcours, intellectuel et entre autres, il était un homme qui savait convaincre, qui ne s'arrêtait pas seulement à la religion, et c'est pour cela qu'il a gardé ses amis d'enfance, il a eu comme meilleur amis un marabout, Abdou Mbacké.

Tous les deux ont cheminé ensemble jusqu'à leur dernier souffle. Alioune Diop avait une très grande générosité, Il a amené beaucoup de personne à La Mecque. Et pour lui, c'est la croyance en Dieu qui est important, que vous soyez chrétien ou musulman, c'est la croyance en Dieu qui compte».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.