Cameroun: 11 février 2020 - Eric Niat et Nyangono du sud chanteront pour les jeunes

10 Février 2020

L'un est mécène et l'autre chanteur. Ils offriront un spectacle gratuit de musique et d'humour, le 11 février 2020 au stade de la jeunesse Paul Biya de Bangangté, Chef-lieu du département du Ndé dans la région de l'Ouest du Cameroun.

Ce ne sera pas tout. Il n'y aura pas que l'homme de « ça a déjà commencé ». Des musiciens aimés du public, fouleront le sol de Bangangté. Il s'agira des chanteurs Mink's, Mimie et Magasco. L'humoriste, Cabral Nanjip, promet d'offrir un numéro spécial au « maire des jeunes, Eric Niat ». Pour l'heure, les commentaires alimentent les chaumières des jeunes. Cette année, « Eric Niat a fait fort », jubile un animateur de radio à Bangangté.

Eric Niat relancera la carrière de Nyangono du Sud. Bangangté l'attend. Dans les forums WhatsApp des jeunes du Ndé, le buzz a déjà commencé. Les plus sceptiques disent voir avant de croire. Pour nombre de jeunes, Eric Niat n'a jamais promis sans réaliser. L'année passée, à la même occasion, Mr Léo, Dj Gérard Ben, Numerica et bien d'autres, ont presté devant près de 3000 personnes.

Le prétexte

D'après les organisateurs du spectacle, c'est un moyen pour Eric de communiquer sur ses multiples axes de développement. Après ce show, l'utile prendra le pouvoir. Eric Niat mettra sur pied, une plate forme de concertation et de proposition pilotée par les jeunes et en faveur des jeunes.

L'objectif étant d'inventorier des projets innovant des jeunes dans différents secteurs d'activités. Emboitant le pas à l'action du ministre de la Jeunesse, Mounouna Foutsou, Eric Niat favorisera l'installation d'un village permanent des jeunes où les projets et Start-up seront répertoriés. Ceci en conformité avec la 54ème édition de la fête de la jeunesse, dont le thème est : « Jeunesse, paix, décentralisation et participation à la gouvernance locale pour un Cameroun nouveau ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.